Accueil / Tic & Telecoms / Soudan du Sud : Niletel, l’opérateur télécoms public dans lequel l’Etat détient 25% d’actions, voit le jour

Soudan du Sud : Niletel, l’opérateur télécoms public dans lequel l’Etat détient 25% d’actions, voit le jour

Soudan du Sud : Niletel, l’opérateur télécoms public dans lequel l’Etat détient 25% d’actions, voit le jour

Le gouvernement de la République du Soudan du Sud a lancé son propre opérateur public de services télécoms, en partenariat avec l’homme d’affaires soudanais Ashraf Seed Ahmed. Son nom, Niletel. La compagnie a été officiellement présentée à la presse, le 18 juillet 2017, par son président-directeur général, Wafi Adam Hamdan, qu’accompagnait Michael Makuei Lueth (photo), le ministre de l’Information et des Télécommunications.

La nouvelle société, dans laquelle l’Etat est actionnaire à hauteur de 25%, devrait lancer ses activités dans le pays dans huit mois. Actuellement, elle déploie ses infrastructures. Elle s’est fixé comme objectif de couvrir les principales villes du pays dans une première phase. La seconde phase portera sur l’extension du réseau à travers tout le pays.

D’après Michael Makuei Lueth, cette nouvelle société se consacrera à fournir aux populations des services télécoms de qualité. Sa création est stratégique car elle intervient au moment où certaines des entreprises présentes sur le marché national rencontrent de nombreuses difficultés qui font planer le spectre d’une fermeture au-dessus de leur tête.

« Les autres sociétés sont des propriétés privées, le gouvernement n’est pas actionnaire et, en tant que tel, nous n’avons aucun avis à donner dans ces entreprises. Mais avec Niletel, nous sommes partenaires et nous aurons notre mot à dire pour offrir les meilleurs services au peuple du Soudan du Sud.», a souligné le ministre de l’Information et des Télécommunications.

Une fois opérationnel, Niletel rejoindra MTN, Zain et Vivacell sur le marché télécoms sud-soudanais actuellement en grande difficulté à cause de la crise sécuritaire, économique et politique que traverse le pays. Pour Wafi Adam Hamdan, le président-directeur général de Niletel, optimiste, le lancement de la société découle de la confiance de ses investisseurs dans le redressement rapide de l’économie nationale dans les prochaines années.

Agence Ecofin

Aller en haut