lundi 30 novembre 2020
Accueil / Mines & Energies / SOUDAN : un accord avec Abou Dabi pour développer des centrales solaires de 500 MWc

SOUDAN : un accord avec Abou Dabi pour développer des centrales solaires de 500 MWc

SOUDAN : un accord avec Abou Dabi pour développer des centrales solaires de 500 MWc

Le gouvernement soudanais de transition vient de signer un accord avec les Émirats arabes unis (EAU) pour produire 500 MWc d’électricité à partir de plusieurs centrales solaires. Les parcs seront construits par des producteurs indépendants d’électricité (IPP) émiriens.

Le gouvernement soudanais de transition multiplie des gestes aussi bien sur le plan politique que diplomatique pour l’ouverture du pays à l’économie mondiale, après des années de stagnation causée entre autres par des sanctions américaines imposées au régime de l’ancien président Omar Omar el-Bechir. Ainsi, les autorités de transition ont signé un accord avec les Émirats arabes unis (EAU) pour le développement du secteur de l’électricité au Soudan à travers la construction de plusieurs centrales solaires photovoltaïques.

L’accord d’intention prévoit la production de 500 MWc à partir du solaire, dont le pays au climat désertique en regorge d’énormes potentialités. Les installations seront développées par des producteurs indépendants d’électricité (IPP) émiriens. Et le pays du golfe en dispose. La plupart d’entre eux possèdent de nombreuses concessions sur le continent africain. C’est le cas d’Amea Power qui a décroché de nombreux contrats en Afrique, notamment au sud du Sahara.

Au Togo par exemple, l’entreprise construit actuelle la centrale solaire photovoltaïque de Blitta qui affichera une capacité de 50 MWc. Au Mali, l’IPP développe un projet solaire de 50 MWc à Tiakadougou-Dialakoro, une petite commune de 7 000 habitants, située à quelques encablures de la capitale Bamako. L’entreprise développe également des projets d’énergie propre en Ouganda, en Égypte, etc.

L’IPP émirien Masdar pourrait également faire partie de l’aventure soudanaise. L’entreprise nourrit de grandes ambitions dans les énergies renouvelables en Afrique avec pour point d’orgue, la formation d’une plateforme commune avec l’entreprise égyptienne Infinity Energy. Le but de cette alliance est de conquérir des parts de marché en Afrique. Les deux entreprises ont renforcé leur rapprochement à travers le rachat d’actifs de l’IPP allemand ib vogt dans une centrale solaire de 64,1 MWc dans le complexe de Benban en Égypte. ib vogt a développé ce projet avec Infinity Energy.

afrik21

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut