Accueil / Tic & Telecoms / Square doit relever le défi de sa diversification

Square doit relever le défi de sa diversification

Square doit relever le défi de sa diversification

La start-up fondée par Jack Dorsey tire encore 95 % de ses revenus du marché très encombré des paiements.

« Il est temps maintenant de retourner au travail et de faire ce qui est nécessaire pour développer Square », a déclaré jeudi à la chaîne de télévision CNBC Jack Dorsey, une fois qu’il eût sonnée la cloche de Wall street. De fait, à près de 4 milliards de dollars, la valorisation de la société qui permet d’accepter les paiements par carte grâce à un mini-lecteur branché sur le mobile reste loin des 6 milliards de dollars estimés lors de sa dernière levée de fonds de 150 millions de dollars l’an dernier.

S’il veut obtenir le soutien des investisseurs pour accélérer la croissance de Square, Jack Dorsey doit donc les convaincre qu’il est capable d’utiliser leur argent à bon escient. Et ce, alors même qu’il prévient dans son document de référence que sa société privilégiera les investissements sur la rentabilité. Depuis sa création en 2009, Square a accumulé les pertes, qui ont atteint 154,1 millions de dollars en 2014 et 131,5 millions sur les neuf premiers mois de 2015.

Le meilleur moyen de convaincre serait d’asseoir le statut de société technologique d’un Square capable de créer de nouveaux services. Malgré ses premières diversifications, la société tire encore 95 % de ses revenus du marché très encombré des paiements. Malgré ses responsabilités à la tête de Twitter, Jack Dorsey pourra-t-il relever ce défi ? Les investisseurs attendent de voir.

Ninon Renaud / Chef de service Finance
lesechos.fr

Aller en haut