Accueil / Développement / Standard & Poor’s dégrade les perspectives de la note de l’Angola

Standard & Poor’s dégrade les perspectives de la note de l’Angola

Standard & Poor’s dégrade les perspectives de la note de l’Angola

L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a annoncé, dans un communiqué publié le 14 août, avoir abaissé les perspectives de la note souveraines de l’Angola de «stables» à «négatives». La note de ce deuxième pays producteur de brut en Afrique a été en revanche maintenue à «B+».

S&P a explique la dégradation de la note de l’Angola par la «détérioration continue des positions fiscales et extérieures de l’Angola» dans le sillage d’une baisse de plus de 50% des cours de brut lors des douze derniers mois.

Selon l’agence de notation, le déficit budgétaire a grimpé 5,5 % du PIB en 2014 et devrait atteindre 7 % en 2015, et ce malgré la révision à la baisse du budget de l’Etat et la suppression de certaines subventions sur les carburants.

Le déficit du compte courant a, quant à lui, atteint 2,5 % du PIB l’an passé. Cette année, il devrait se creuser encore, pour s’établir à 6,7 %. En Angola, le pétrole représente environ 70% des recettes fiscales de l’Etat et 95% des recettes à l’export.

«Les perspectives négatives indiquent que nous pouvons abaisser la note à long terme de Angola si les positions fiscales continuent à se détériorer durant les douze prochains mois», écrit S&P.

agenceecofin.com

Aller en haut