Accueil / Tic & Telecoms / STG ouvre une filiale au Maroc et annonce une usine d’assemblage de téléphones en 2019

STG ouvre une filiale au Maroc et annonce une usine d’assemblage de téléphones en 2019

STG ouvre une filiale au Maroc et annonce une usine d’assemblage de téléphones en 2019

La société américaine STG, diversifiée dans la  téléphonie, la domotique, la robotique et les accessoires high-tech, a procédé le 29 juin 2018, au lancement de sa filiale STG Telecom au Maroc. Au cours de la cérémonie, le Marocain Adnan Ouassini (photo), le fondateur de l’entreprise, a déclaré qu’une somme de 150 millions de dirhams marocains (15 805 436 dollars US) a été mobilisée pour le développement de la filiale sur la période 2018-2019. La mise en place d’un réseau de 12 magasins physiques est prévue. Le tout premier de la chaîne est annoncé pour août 2018.

STG Telecom a déjà choisi l’opérateur Orange comme partenaire de distribution. C’est lui qui assurera la commercialisation des produits de l’entreprise à travers  son réseau de vente. Pour ce qui est de la commercialisation en ligne, c’est à la plateforme Jumia que STG a fait confiance.

En plus de sa filiale, STG compte également ouvrir une usine d’assemblage de téléphones mobiles dans le pays d’ici 2019. « L’usine, dont le coût sera précisé par les études de faisabilité, devra générer 250 emplois directs et 300 indirects à travers le développement d’un véritable écosystème autour de cette filière industrielle, avec à la clé, le transfert de savoir-faire.», a indiqué Adnan Ouassini.

L’ouverture d’une usine d’assemblage de téléphones mobiles au Maroc, le fondateur de STG l’a justifié par le dynamisme industriel du pays. « Le projet d’usine d’assemblage de téléphones s’inscrit dans la volonté de STG d’accompagner cette dynamique comme une véritable locomotive pour le secteur télécoms qui présente encore un fort potentiel au Maroc.», s’est réjouit Adnan Ouassini. La production générée par l’usine, sera destinée au marché local et international, notamment le reste de l’Afrique, avec comme objectif d’améliorer l’accès des populations du continent aux  nouvelles technologies.

agenceecofin

Aller en haut