Accueil / Finances / Stratégie : le Maroc parie sur le modèle islamique

Stratégie : le Maroc parie sur le modèle islamique

Stratégie : le Maroc parie sur le modèle islamique

Même si le chantier fiscal a pris du retard, la banque centrale du Maroc a déjà octroyé cinq agréments. Sa référence : la réussite de la Malaisie.

«Dans le domaine de la finance islamique, le Maroc a le potentiel pour être la Malaisie du continent africain. » Le constat est de Mohamed Damak, responsable en chef de la finance islamique chez Standard & Poor’s (S&P), qui relève que le royaume a suivi les traces de ce pays d’Asie en instaurant un cadre réglementaire spécifique à cette activité avant de l’autoriser.

Ce n’est qu’en début d’année, soit trois ans après l’adoption d’une nouvelle loi bancaire introduisant la finance islamique (dite participative), que la banque centrale marocaine a fait le grand saut : elle a accordé cinq agréments de banques islamiques et autorisé trois autres établissements conventionnels à commercialiser des produits conformes à la charia.

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut