lundi 28 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Streaming : Comcast proche de s’offrir le service de VOD gratuite Xumo

Streaming : Comcast proche de s’offrir le service de VOD gratuite Xumo

Streaming : Comcast proche de s’offrir le service de VOD gratuite Xumo
The Comcast Corp. logo is seen on the exhibit floor at the National Cable and Telecommunications Association (NCTA) Cable Show in Washington, D.C., U.S., on Tuesday, June 11, 2013. The Cable Show is expected to bring in more than 10,000 attendees with 286 companies on the exhibit floor. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg

Le câblo-opérateur américain est en discussions avancées pour acquérir cette plate-forme de vidéos gratuite, financée par la publicité.

Comcast serait sur le point de s’offrir Xumo. A quelques mois du lancement de son offre de streaming Peacock, le câblo-opérateur américain s’intéresse de très près à cette plate-forme de VOD gratuite, rapporte le « Wall Street Journal » .

Les négociations exclusives entre le géant des médias et Xumo peuvent encore ne pas aboutir, souligne le quotidien financier. Mais, en cas de succès, l’acquisition donnerait de l’épaisseur à la stratégie de Comcast. Pour se démarquer de Netflix ou de Disney, le géant du câble mise notamment sur une offre gratuite de Peacock, dont le démarrage est prévu en avril.

Pour se tailler une place sur le marché déjà saturé du streaming, tout en ménageant son offre de télévision payante – Comcast est le premier acteur de la télévision par câble aux Etats-Unis -, le groupe a, en effet, fait un choix fort. Peacock, qui proposera plus de 15.000 heures de contenus, dont la série « The Office », sera d’abord sans frais supplémentaires pour les abonnés.

La VOD gratuite, un modèle dans l’ombre des géants

Pour les autres, trois possibilités se profilent, rapportait en novembre CNBC (propriété de Comcast) : une offre à 10 dollars par mois sans publicité, une autre à 5 dollars avec quelques annonces et, enfin, une offre totalement gratuite mais avec une plus forte présence de réclames et seulement une partie des contenus.

 

Cette dernière offre s’inspire du modèle dit VOD gratuite ou AVoD, autrement dit des plates-formes gratuites et financées par la publicité. Un terrain sur lequel fleurissent plusieurs initiatives dans l’ombre des géants du streaming : après avoir fait leurs preuves sur leur marché domestique, l’américain Tubi et le japonais Rakuten ont par exemple entamé leur expansion internationale il y a quelques semaines, avec notamment l’Europe en ligne de mire. En début d’année, Pluto TV a également été racheté outre-Atlantique par Viacom pour 340 millions de dollars.

Un savoir-faire plus qu’un catalogue de prestige

S’il parvenait à finaliser l’acquisition de Xumo, Comcast ne s’offrirait pas tant un catalogue de prestige qu’un savoir-faire dans l’AVoD. Fondée en 2011, l’entreprise californienne propose aussi du B 2 B et gère notamment le service de chaînes gratuites proposé sur les téléviseurs « smart » de LG.

Xumo s’est également spécialisé dans le reconditionnement de contenus TV traditionnels dans l’OTT. Autant de compétences que Comcast pourrait solliciter pour le développement de Peacock, mais aussi pour  NBC Universal , pour sa plate-forme Xfinity ou pour Sky, le premier diffuseur européen de télévision par satellite  racheté il y a un peu plus d’un an .

Basile Dekonink
lesechos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut