Accueil / Mines & Energies / Sundance : « Le projet de fer de Mbalam est le meilleur projet minier au monde à l’heure actuelle »

Sundance : « Le projet de fer de Mbalam est le meilleur projet minier au monde à l’heure actuelle »

Sundance : « Le projet de fer de Mbalam est le meilleur projet minier au monde à l’heure actuelle »

Giulio Casello (photo), CEO de Sundance Resources et PCA de Cam Iron, filiale camerounaise de la junior minière australienne qui pilote le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam-Nabeba, vient de séjourner au Cameroun et au Congo, les deux pays impliqués dans le projet sus-mentionné. A Yaoundé, apprend-on officiellement, M. Casello a notamment rencontré le Premier ministre, Philémon Yang.

Cette tournée du CEO de Sundance Resources, révèle une note officielle de Cam Iron, visait à «réaffirmer la volonté du groupe australien de développer le projet de fer de Mbalam». Car, soutient M. Casello, «le projet de fer de Mbalam est le meilleur projet minier au monde à l’heure actuelle, du moins en ce qui concerne le fer et les substances connexes. Il est hors de question, a-t-il poursuivi, d’envisager l’abandon d’un projet aussi important, surtout avec l’appui constant des plus hautes autorités du Cameroun et du Congo en cette période difficile. Personne n’est épargnée par la crise actuelle, mais avec l’appui des pouvoirs publics nous sommes certain de surmonter cette épreuve».

C’est fort de l’importance de ce projet que, souligne Cam Iron, «le groupe Sundance Resources a entrepris une audacieuse stratégie de réduction des coûts, afin de maintenir ses filiales camerounaise et congolaise encore viables», au moment où «plusieurs autres promoteurs de projet miniers dans le monde sont en train de déposer le bilan, du fait de la conjoncture internationale du marché des commodities».

S’agissant de cette conjoncture internationale morose autour des matières premières, dont le fer, Cam Iron rappelle que «le model financier du projet de fer de Mbalam a été réalisé avec une estimation du prix du fer au-delà de 100 dollars la tonne. Au plus fort de la crise, le prix est descendu jusqu’à 39 dollars la tonne. Aujourd’hui, le prix s’est stabilisé au-delà de 50 dollars la tonne».

Aussi, la filiale au Cameroun de Sundance Resources soutient-elle que «Cam Iron est en train de traverser avec succès cette grande période de turbulence qui n’a épargné aucun acteur du secteur minier depuis bientôt deux ans» ; ce d’autant que, poursuit la société minière, «aujourd’hui, les experts du secteur s’accordent pour dire que le pire est derrière nous, l’industrie du minerai de fer est stabilisée».

Pour rappel, le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam, à cheval entre le Cameroun et le Congo, achoppe actuellement sur la signature de la convention de financement et de construction des infrastructures (chemin de fer de 500 Km et terminal minéralier du port en eau profonde de Kribi) liées au projet.

Programmée pour décembre 2015, cette signature de convention a été renvoyée sine die, la société China Ghezouba avec laquelle le gouvernement était en passe de conclure cet accord ayant requis un report, le temps que, a-t-elle souligné, «les conditions du marché s’améliorent et que le processus de recherche des financements soit plus avancé».

Brice R. Mbodiam
agenceecofin.com

Aller en haut