Accueil / Finances / Sunu Assurance, 20 ans et une volonté d’indépendance toujours intacte

Sunu Assurance, 20 ans et une volonté d’indépendance toujours intacte

Sunu Assurance, 20 ans et une volonté d’indépendance toujours intacte

L’assureur Sunu vient de souffler ses 20 bougies. C’était le1er décembre 2018  à Dakar en marge  d’une cérémonie haut en couleurs marquée  par la présence des délégations représentant les 24 filiales venues des 15 pays africains où le groupe est implanté. Les partenaires stratégiques étaient aussi de la partie. 

Le choix du Sénégal pour ce jubilé n’est pas anodin. C’est dans ce pays où tout est parti en 1999 avec la reprise de CSAR-Vie, devenue Union des Assurances du Sénégal Vie (UASEN-Vie), évoluant aujourd’hui sous le label Sunu à l’instar de l’ensemble des filiales du groupe.

Mais le vrai point de départ de cette improbable saga a commencé quelques mois  plutôt à Paris  au sein de l’état-major du groupe Axa, qui venait alors d’achever sa fusion avec le groupe UAP International.

Les projections de développement  arrêtées par le géant français au terme de cette opération stratégique accordaient la part belle aux pays développés (Europe, Amérique) et à l’Asie. L’Afrique n’était pas jugée intéressante sur la partie assurance-vie. Alors directeur Afrique de l’UAP, Pathé Dione prend alors son courage à deux mains et part frapper à la porte de  Claude Bébéar. Le PDG d’Axa l’éconduira par trois fois avant d’accepter l’idée de l’assureur sénégalais. «Fais moi la liste des sociétés qui t’intéressent».

Pathé Dione qui n’avait pas “un sou en poche”  venait de frapper un grand coup. La compagnie Sunu était née grâce, il faut le dire, à l’audace de son fondateur et à une convention avec Axa . Parti avec cinq compagnies* et un crédit de 300 millions de Franc CFA, le groupe a franchi bien des étapes en vingt ans.

Au terme de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires devrait s’établir à 163  milliards de Franc CFA et 400 milliards de FCFA sous gestion.

«Si l’on m’avait dit il y a vingt ans que j’en serais là aujourd’hui, je n’y croirais pas», a déclaré  Pathé Dione lors de la soirée d’anniversaire  avec l’émotion de l’inventeur qui voit la matérialisation de l’oeuvre longtemps  imaginée.

Le groupe fonde sa raison d’exister dans le panafricanisme. «Tous nos actifs sous gestion sont investis en Afrique dans les limites du code  de la Conférence inter Africaine des marchés de l’assurance (CIMA)».

Et Pathé Dione de renchérir, fidèle à sa vision d’un secteur privé africain fort et participant à l’effort du développement. «Pas un seul sou n’est investi en dehors de l’Afrique. Nous souscrivons à toutes les obligations de nos Etats».  Le fondateur de Sunu a réaffirmé la volonté de son groupe de rester indépendant tout en développant des partenariats de qualité.


Ces cinq premières filiales de Sunu sont : CSAR-Vie, devenue Union des Assurances du Sénégal Vie (UASen-Vie) au Sénégal, UAT-Vie au Togo, UBA-Vie au Bénin, UAC en Centrafrique et UGAN-IARD au Niger.

Adama WADE

financialafrik

Aller en haut