Accueil / International / Taiwan pourrait lancer un « visa entrepreneur »

Taiwan pourrait lancer un « visa entrepreneur »

Taiwan pourrait lancer un « visa entrepreneur »

Le ministère du Développement national envisage le lancement d’un « visa entrepreneur » destiné à attirer à Taiwan les talents étrangers. Ce projet figure parmi toute une série de mesures visant à contrer la baisse de la population active, un phénomène lié au vieillissement de la population et auquel le pays devrait être confronté dès l’an prochain.

A partir de l’année prochaine, a une nouvelle fois alerté hier en conseil des ministres le Premier ministre, Mao Chi-kuo [毛治國], la population active devrait diminuer de 180 000 personnes en moyenne chaque année. En plus de mesures visant à stimuler le taux de participation à la force de travail, le gouvernement souhaite encourager l’immigration, en particulier en incitant les étudiants étrangers à rester à Taiwan après y avoir obtenu un diplôme et en attirant de jeunes talents étrangers, a-t-il déclaré.

Concernant ce dernier point, le ministère du Développement national a indiqué préparer la création d’un « visa entrepreneur ». Selon les premiers éléments communiqués par la vice-ministre du Développement national, Kao Shien-quey [高仙桂], ce visa pourrait être délivré, pour une durée initiale d’un an, aux créateurs d’entreprise, pour peu qu’ils répondent à l’un au moins des critères suivants : avoir su attirer, depuis Taiwan ou depuis l’étranger, pour au moins 2 millions de dollars taiwanais d’investissements en capital-risque, avoir vu leur installation au sein d’un incubateur d’entreprises validée, investir dans l’entreprise au moins un million de dollars taiwanais, ou être lauréat d’un concours international de design ou détenteur d’un brevet.

Les critères de délivrance de ce nouveau visa devraient ainsi être plus souples que ceux retenus par d’autres Etats, tels que Singapour, a souligné Kao Shien-quey. De plus, si ces projets se concrétisent par des investissements, le visa pourrait être étendu pour deux années supplémentaires, a-t-elle indiqué.

taiwaninfo.nat.gov.tw

Aller en haut