Accueil / Mines & Energies / Tanzanie : le retrait des USA n’affectera pas les projets de la REA selon Sospeter Muhongo

Tanzanie : le retrait des USA n’affectera pas les projets de la REA selon Sospeter Muhongo

Tanzanie : le retrait des USA n’affectera pas les projets de la REA selon Sospeter Muhongo

Sospeter Muhongo (photo) le ministre tanzanien de l’Energie et des minéraux, a affirmé qu’aucun projet d’électrification rurale ne sera atteint par la décision prise par les Etats-Unis d’Amérique. Le pays de l’oncle Sam a, en effet, annulé un financement de 472 millions $ initialement destiné au financement des projets mis en place par l’Autorité de l’énergie rurale de la Tanzanie (REA).

Le ministre a déclaré que les projets mis en œuvre par la REA, n’étaient pas financés par le Millenium Challenge Account (MCC), mais par la Tanzanie. « Tous les projets de la REA sont financés sur fonds propres. Nous ne bénéficions d’aucun soutien des USA, ni d’aucun partenaire au développement pour la mise en place de ces importants projets.», a-t-il déclaré avant d’expliquer le mode de fonctionnement du partenariat avec le MCC sur le volet énergétique. « Nous identifions les projets et le MCC l’exécutait en collaboration avec les entreprises de son choix. Nous ne recevions pas d’argent de ce partenaire.», a-t-il affirmé.

Le 29 mars dernier, le MCC avait voté l’annulation du financement à cause de l’élection controversée dans l’archipel semi-autonome de Zanzibar et de la loi sur la cybercriminalité, votée par le pays. A en croire l’organisation, les élections organisées à Zanzibar n’étaient ni inclusives, ni représentatives et le gouvernement n’avait pas pris de mesures pour assurer le respect de la liberté d’expression et d’association dans la mise en place de la loi sur la cybercriminalité.

Les élections du 25 octobre avaient été annulées pour fraudes massives après que Seif Sharif Hamad, le chef de l’opposition, a annoncé sa victoire aux lendemains du scrutin, avec 52,87% des voix. Après un second scrutin boycotté par l’opposition, Ali Mohamed Shein a été proclamé président avec 91,4% des voix et investi.

Soulignons que les USA n’ont annulé que le financement dédié au secteur énergétique. « En tant que premier partenaire de développement de la Tanzanie, nous allons continuer notre travail ensemble pour améliorer la santé et l’éducation, promouvoir la croissance économique et faire progresser la sécurité.», a déclaré l’ambassadeur américain.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut