samedi 19 septembre 2020
Accueil / Finances / Tanzanie : vers 90% de digitalisation de CRDB Bank

Tanzanie : vers 90% de digitalisation de CRDB Bank

Tanzanie : vers 90% de digitalisation de CRDB Bank

Avec déjà des transactions effectuées à 80% via une plateforme numérique, CRDB Bank, l’une des principales banques commerciales tanzaniennes envisage de digitaliser à 90% ses services d’ici la fin d’année.

Les clients de cette banque pourront bientôt éviter de passer plus de temps dans ses succursales et s’adonner à d’autres activités de production. C’est en tout cas l’objectif visé par la dématérialisation de cet établissement bancaire.

Dans sa stratégie commerciale à l’horizon 2022, il est question de répondre aux besoins des clients par un simple clic. Pour y parvenir, ses dirigeants misent sur « Popote Inatiki » une campagne spéciale qui veut permettre de voir davantage de demandeurs utiliser la plateforme numérique pour booster l’efficacité de la fourniture des services. Ce, de manière simplifiée et pour permettre d’économiser du temps passé dans les établissements physiques.

« Grâce à la transformation numérique, un client n’a pas besoin de se rendre dans les succursales pour accéder aux services en milieu urbain, rural, à domicile ou dans la rue, quel que soit le jour ou la nuit », a déclaré Dr Joseph Witts, le directeur commercial du groupe repris par la presse locale.

La plateforme numérique actuellement disposée pour la clientèle de la CRDB est déjà accessible tous les jours et à toutes heures. Selon la banque, les transactions sont effectuées numériquement via SimBanking, SimAccount et Internet Banking, les agences CRDB et TemboCard via le centre commercial (PoS) et en ligne (commerce électronique).

Son directeur commercial a également affirmé qu’au cours de l’année dernière, tous ces systèmes de prestation de services numériques ont été mis à niveau. Désormais, il est question de l’éducation des clients.

Dans cette mission Joe Bendera, le directeur marketing principal de la société reconnait que les jeunes sont les plus avancés dans ce domaine. Un fait, qui devrait d’après lui permettre d’atteindre tous les tanzaniens. Il compte même sur l’influence de certains artistes locaux pour sensibiliser et éduquer le reste de la communauté sur l’utilisation des services électroniques.

cio-mag

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut