Accueil / Mines & Energies / TechnipFMC se réconcilie avec l’algérien Sonatrach

TechnipFMC se réconcilie avec l’algérien Sonatrach

TechnipFMC se réconcilie avec l’algérien Sonatrach

TechnipFMC a annoncé lundi le règlement à l’amiable de son litige avec le groupe pétrolier Sonatrach lié aux travaux de réhabilitation de la raffinerie d’Alger.

La compagnie nationale algérienne avait résilié en 2015 ce marché de plus de 900 millions de dollars obtenu en 2010 par le groupe français d’ingénierie parapétrolière Technip, les deux parties s’opposant sur l’ampleur des travaux à réaliser.

“Sonatrach et TechnipFMC ont décidé de régler de manière complète et définitive tous les différends relatifs à la résiliation du contrat de réhabilitation de la raffinerie d’Alger et de mettre fin immédiatement à la procédure d’arbitrage”, écrit dans un communiqué TechnipFMC.

“Thierry Pilenko, président exécutif de TechnipFMC, a déclaré être très heureux d’être parvenu au règlement final et amiable du litige. Cet accord est satisfaisant pour les deux parties et nous permet désormais de regarder ensemble vers l’avenir.”

Cette réconciliation pourrait permettre à TechnipFMC, né en janvier 2017 de la fusion entre Technip et l’américain FMC Technologies, de repartir sur de nouvelles bases en Algérie alors que le pays veut accroître ses capacités de raffinage pour augmenter ses revenus, pénalisés ces dernières années par la baisse des cours du pétrole.

En début d’année, Sonatrach a lancé un appel à projets en vue de la construction de quatre raffineries pour un montant total susceptible d’atteindre six milliards de dollars (plus de 5 milliards d’euros).

En avril, Sonatrach et la major pétrolière française Total ont annoncé le règlement à l’amiable de leurs différends dans le cadre de la signature d’un nouvel accord global de partenariat.

Dominique Rodriguez,
reuters

Aller en haut