samedi 26 septembre 2020
Accueil / Finances / Technologies financières : la Tunisie cherche le leadership régional

Technologies financières : la Tunisie cherche le leadership régional

Technologies financières : la Tunisie cherche le leadership régional
En Tunisie, l’heure est à la promotion de l’innovation dans le secteur bancaire et financier pour faire du pays un leader en la matière au niveau régional. La Banque centrale s’engage aux côtés de tout l’écosystème.

La Banque centrale de Tunisie (BCT) mène actuellement une « réflexion stratégique » qui lui permettra de jeter les bases qui feront de ce pays d’Afrique du Nord un leader régional en matière de technologies financières. Lors d’une consultation avec l’écosystème national de l’innovation ce mercredi 11 décembre, la Banque centrale a annoncé des mesures visant à catalyser l’innovation financière : le lancement d’une « Sandbox réglementaire » sera réalisé au siège de la BCT pour accompagner l’expérimentation de solutions innovantes ; la mise en place d’un comité dédié à la Fintech au sein de la Banque centrale baptisé « Comité BCT – Fintech » ; la création d’un site web dédié aux technologies financières et un laboratoire financier ; une adresse e-mail -« Fintech@bct.gov.tn »- est mise en place exclusivement dédiée à l’écosystème fintech.

« La Tunisie est en possession de tous les moyens pour devenir un Hub technologique régional. Désormais, les efforts seront déployés sur une optique d’inclusivité à même de permettre de passer à la vitesse supérieure dans le développement technologique dans notre pays », a déclaré Marouane EL ABASSI, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), selon le communiqué officiel.

Intrinsèquement, la Tunisie ambitionne d’être « à l’avant-garde des transformations économiques et financières ». Pour susciter l’intérêt de tout l’écosystème, la BCT a réuni tous les acteurs de la finance et du numérique : Fintech, incubateurs, accélérateurs, banques, établissements financiers, opérateurs télécoms, gestionnaires de systèmes de paiement, agences nationales spécialisées dans la technologie.

Selon une étude de PwC, la Tunisie est l’une des principales économies nord-africaines à abriter les fintech émergentes. Dans un pays où la crise économique et financière bât encore son plein, les défis sont énormes pour les autorités et le développement du numérique dans le secteur bancaire et financier pourrait être, aussi petite soit-elle, l’une des portes de sortie.

afriquelatribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut