Accueil / Tic & Telecoms / Télécoms : Après la 4G, la concurrence au Maroc se porte sur l’ADSL

Télécoms : Après la 4G, la concurrence au Maroc se porte sur l’ADSL

Télécoms : Après la 4G, la concurrence au Maroc se porte sur l’ADSL

Après la 4G, la concurrence sur le marché des télécoms au Maroc se porte désormais sur l’ADSL. Le troisième opérateur national, Inwi, vient de lancer son offre, rejoignant ainsi Meditel et Maroc Telecom dans ce segment.

Il est désormais révolu, le temps où les Marocains n’avait le choix que d’un seul opérateur pour installer internet à la maison. Après Meditel, le troisième opérateur national, Inwi, est rentré dans la danse. Il a lancé, mardi 24 novembre, sa première offre ADSL qui propose une connexion internet haut débit fixe allant jusqu’à 20 Mb/s, sans limitation de volume. Les clients, qui pourront conserver leur numéro grâce à la portabilité, auront également droit aux appels illimités vers les fixes nationaux, ainsi que 2 heures de communication vers les mobiles nationaux. Le tout à 249 dirhams.
Meditel a, pour sa part, devancé Inwi avec une offre à 240 dirhams, une ligne fixe avec des appels illimités vers les fixes nationaux et deux heures de communication vers les mobiles nationaux, ainsi que la possibilité de garder son numéro fixe actuel, mais la connexion internet se limite à 12 Mb/s.
Chez Maroc Telecom cependant, l’offre ADSL est plus étoffée. Ici, en fonction de leurs moyens, les clients ont le choix entre une connexion internet de 4 Mb/s à 99 dirhams, 8 Mb/s à 149 dirhams, 12 Mb/s à 199 dirhams, mais tous ceux voulant une connexion de 20 Mb/s doivent débourser 499 dirhams. Le client n’aura cependant pas de communications téléphoniques incluses.

Quelles incidences ?

Après les lancements des offres 4G par les trois opérateurs nationaux, la concurrence sur le marché des télécoms s’est trouvée redynamisée. Nul doute que l’opérateur historique devrait réagir en repositionnant son offre tarifaire. Cette situation du marché devrait davantage booster le parc des abonnés ADSL qui déjà, au troisième trimestre de 2015, avait grimpé de plus de 15% en un an à 1,8 million d’abonnés.
Par ailleurs, la stimulation de la concurrence pourrait également entrainer de nouvelles baisses des prix. Et une telle orientation ne fera que renforcer la position du Maroc en tant que pays arabe offrant l’ADSL le plus abordable, comme indiqué dans un récent rapport d’Arab Advisors Group.

Ristel Tchounand
yabiladi.com

Aller en haut