jeudi 23 mai 2019
Accueil / La une / Télécoms : en 2018, la téléphonie mobile a généré 50 milliards de dollars en Afrique de l’Ouest [Rapport]

Télécoms : en 2018, la téléphonie mobile a généré 50 milliards de dollars en Afrique de l’Ouest [Rapport]

Télécoms : en 2018, la téléphonie mobile a généré 50 milliards de dollars en Afrique de l’Ouest [Rapport]
L’écosystème mobile de l’Afrique de l’Ouest a généré une valeur économique de plus de 50 milliards de dollars l’an dernier, soit 8,7 % du PIB de la région. L’information est contenue dans le nouveau rapport de la GSMA, intitulé « The Mobile Economy, West Africa 2019 » et publié lundi à Abidjan. Le rapport justifie cette performance par l’augmentation du nombre de propriétaires de téléphones mobiles et indique qu’au cours des prochaines années,  la migration continue vers les réseaux et les services mobiles à haut débit dans la région entraîneront une hausse régulière de la contribution économique de l’écosystème mobile à près de 70 milliards de dollars (9,5 % du PIB) d’ici 2023.

Sans équivoque, la téléphonie mobile soutient la croissance économique de l’Afrique de l’Ouest. En 2018, l’écosystème de la téléphonie mobile en Afrique de l’Ouest est évalué à plus de 50 milliards de dollars, soit 8,7% du PIB régional. L’information a été révélée dans l’édition 2019 du rapport de la GSMA, l’association mondiale des opérateurs télécoms, sur l’économie mobile en Afrique de l’Ouest, publiée cette semaine à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Dénommée « The Mobile Economy, West Africa 2019 », le rapport révèle que «l’augmentation du nombre de propriétaires de téléphones mobiles et la migration continue vers les réseaux et les services mobiles à haut débit dans la région entraîneront une hausse régulière de la contribution économique de l’écosystème mobile au cours des prochaines années, hausse qui devrait atteindre près de 70 milliards de dollars (9,5 % du PIB) d’ici 2023».

Ce nouveau rapport souligne la contribution vitale de l’écosystème mobile à la croissance économique, au développement social et à la création d’emplois en Afrique de l’Ouest. Cette contribution a incité Akinwale Goodluck, responsable Afrique subsaharienne à la GSMA, à exhorter les gouvernements et les décideurs d’Afrique de l’Ouest « à élaborer des cadres réglementaires qui encourageront l’innovation et les investissements dans le secteur, ce qui permettra de fournir des services numériques mobiles aux citoyens de toute la région ».

185 millions d’abonnés à la fin 2018

Selon ledit rapport, le nombre d’abonnés mobiles uniques en Afrique de l’Ouest a atteint 185 millions à la fin de 2018, soit 48 % de la population de la région. Ce nombre, prévoit-on, devrait atteindre 248 millions d’ici 2025, soit 54 % de la population composée majoritairement des « jeunes ». Cette année, annonce la GSMA, la 3G va dépasser la 2G pour devenir la principale technologie mobile en Afrique de l’Ouest et représenter environ la moitié des connexions mobiles de la région. Quant à la dynamique 4G, elle s’accélère également dans la sous-région : dix nouveaux réseaux 4G ont récemment été lancés en Afrique de l’Ouest, dont les tout premiers réseaux 4G au Burkina Faso, en Sierra Leone et au Togo, a ajouté le document.

En Afrique de l’Ouest, le téléphone mobile est la principale plateforme d’accès à l’internet. A la fin de 2018, la région comptait environ 100 millions d’utilisateurs d’internet mobile, soit une augmentation de près de 20 millions en glissement annuel. On y dénombrait au total 328 millions de connections SIM, un chiffre qui devrait passer à 442 millions d’ici 2025.

Emmanuel Atcha

afrique.latribun

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut