Accueil / Tic & Telecoms / Téléphonie mobile : harmonisation des frais de roaming en zone CEDEAO

Téléphonie mobile : harmonisation des frais de roaming en zone CEDEAO

Téléphonie mobile : harmonisation des frais de roaming en zone CEDEAO

Bientôt, les frais d’itinérance ou de roaming, qui s’appliquent à un abonné mobile quand il téléphone ou envoie un SMS lorsqu’il se trouve en dehors de la sphère géographique couverte par son opérateur télécoms, seront harmonisés au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Selon le secrétaire exécutif de la CEDEAO, Alhaji Maman Laminou, la question sera débattue entre les pays membres de cette union, en avril prochain, à l’Assemblée générale annuelle de l’Agence ouest-africaine de régulation des télécommunications (ARTAO). Il a livré cette information, à Abuja, au Nigeria, au cours de la visite qu’il a effectuée récemment à la Nigérian Commission Communication (NCC).

Lignes directrices

A la tête d’une délégation, Alhaji Maman Laminou a révélé que l’ARTAO travaille à la mise en place d’une ligne directrice qui permettra d’harmoniser les activités d’itinérance dans la zone CEDEAO. Selon lui, ces lignes directrices sont en cours d’élaboration, pour une interconnexion et une itinérance transparentes des usagers de la téléphonie mobile en Afrique de l’Ouest. Il faut maintenant espérer que les pays de la région trouveront les voies et moyens pour uniformiser ces frais de roaming et, pourquoi pas, les éliminer dans un futur très proche.

A noter que les frais de roaming ou d’itinérance ont été supprimés depuis octobre 2014 entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda. Réunis au sein d’une intégration numérique, ces trois Etats ont créé un réseau unique baptisé One area network, qui a permis de prendre cette décision. Conséquences : baisse des tarifs de communication, démultiplication des appels téléphoniques et, par ricochet, augmentation des recettes. Aujourd’hui, cette zone numérique attire des pays comme l’Angola qui veut y adhérer.

Source : CIO Mag
economie-gabon.com

Aller en haut