Accueil / Finances / Togo : Coris Bank Togo lance ses activités à Lomé

Togo : Coris Bank Togo lance ses activités à Lomé

Togo : Coris Bank Togo lance ses activités à Lomé

La filiale togolaise de Coris Bank International dont le siège est établi à Ouagadougou lancera ses activités vendredi prochain à Lomé. Une délégation de hauts responsables du groupe bancaire conduite par le jeune entrepreneur Idrissa Nassa est attendue jeudi après-midi dans la capitale togolaise. Le ministre togolais des Finances sera la guest-star de l’événement.

Après avoir occupé des fonctions stratégiques successivement à la BIB (actuelle UBA- Burkina), CBI Burkina, Seydou Sanou tourne le dos à la lagune Ebrié où il était en charge du département des risques et des affaires juridiques de Coris Bank International à Abidjan pour s’occuper désormais de Coris Bank Togo. Le 9 janvier dernier, l’implantation de Coris Togo a été finalisée officiellement. Ce grand banquier (46 ans) est un passionné des grands challenges.

La feuille de route de Coris Bank International se réalise. A grande vitesse. Après la Côte d’Ivoire, le Mali où la filiale a enregistré et fêté son millième client, cap maintenant sur le Togo où l’infrastructure et les recrutements sont fin prêts. Aux côtés du ministre togolais des Finances et autres directeurs de filiales bancaires off-shore ou panafricaines, le PDG Idrissa Nassa dévoilera devant un parterre de personnalités du gratin politique et économique du pays les ambitions de son groupe à s’ouvrir au marché international, notamment dans la zone Uemoa.

Contacté par Les Afriques, ce mercredi, le PDG de Coris Bank International a confirmé que la filiale togolaise se concentrera sur le compartiment des petites et moyennes entreprises, qui est son cœur de métier et compte offrir des produits et services adaptés aux pouvoirs d’achats des populations togolaises. « Il y a un potentiel énorme à développer sur le marché à Lomé et des niches de croissance à exploiter pour participer aux efforts de développement engagés par l’Etat en direction des populations », a commenté le PDG de Nassa.

Par Ismael AIDARA, Rédacteur en chef
lesafriques.com

Aller en haut