Accueil / Finances / Togo : Les tensions sociopolitiques affectent l’économie réelle

Togo : Les tensions sociopolitiques affectent l’économie réelle

Togo : Les tensions sociopolitiques affectent l’économie réelle

Une équipe du Fonds monétaire international (Fmi) a séjourné à Lomé (Togo) du 27 mars au 10 avril 2018 pour jeter, avec les autorités de ce pays, les bases d’un deuxième programme triennal appuyé par la Facilité élargie de crédit (Fec). Très satisfaite de l’exécution du programme précédent par le gouvernement, le Fonds relève cependant que les troubles sociopolitiques qui rythment la vie de ce petit d’Afrique de l’Ouest compromettent ses perspectives économiques.

 

Et pour cause, la faiblesse de l’activité économique qui est l’une des principales conséquences de cette tension politique permanente depuis plusieurs mois, a eu pour corollaire en 2017, une décélération de la croissance. Celle-ci est tombée de 5,1% en 2016 à 4,4% en 2017.

 

Economie réelle au ralenti

 

L’économie réelle au ralenti, les autorités togolaises doivent faire avec une forte sous-performance des recettes fiscales. Cela a été le cas en 2017 ; le gouvernement avait alors réussi à contenir le déficit budgétaire en exerçant un contrôle strict des dépenses budgétaires.

 

La situation sociopolitique n’étant pas prête de s’améliorer, -le dialogue politique devant la décrisper piétinant-, ces autorités ont d’ores et déjà convenu avec le Fmi de « réviser le budget 2018 ». S’engageant à « améliorer l’efficacité des dépenses publiques, diversifier l’assiette fiscale et intensifier les efforts de recouvrement des recettes » pour contenir les déficits.

 

Dans le meilleur des cas, ces efforts devraient se traduire en 2018, par une dynamique de croissance qui va demeurer « inférieur à 5% » reconnaît le Fmi.

 

la rédaction

Aller en haut