jeudi 24 janvier 2019

Accueil / Finances / Togo : quatrième décaissement du FMI, malgré le regain de tension politique

Togo : quatrième décaissement du FMI, malgré le regain de tension politique

Togo : quatrième décaissement du FMI, malgré le regain de tension politique

Au Togo, la crise politique semble regagner en tension, avec des séries de manifestations soldées par des morts, des blessés et des déplacés. Mais cela ne semble inquiéter les partenaires financiers du Togo dont le Fonds monétaire international (FMI) qui a autorisé il y a quelques jours, un quatrième décaissement de 34,9 millions de dollars en faveur du Togo.

Le Conseil d’administration du FMI a achevé cette semaine dernière la troisième revue de l’accord au titre de la facilité élargie de crédit en faveur du Togo et approuvé le quatrième décaissement en faveur du pays. L’accord triennal appuyé par l’accord de Facilité élargie de crédit obtenu par le Togo auprès du FMI est un programme dont l’objectif est de consolider la stabilité budgétaire et financière et promouvoir une croissance inclusive dans le pays. A ce titre, l’institution financière avait déjà octroyé trois décaissements à l’Etat togolais. Ces trois décaissements auraient porté leurs fruits, selon le FMI qui note par ailleurs que la mise en œuvre du programme est satisfaisante.

« Les résultats obtenus par le Togo dans le cadre du programme appuyé par FEC sont satisfaisants malgré un contexte difficile. L’économie semble commencer à se stabiliser, la croissance devrait s’accélérer et l’inflation demeure en deçà du critère fixé par l’Uemoa. Par ailleurs, le programme de réformes structurelles avance. Comme il subsiste des risques, même s’ils s’atténuent, il est important que les autorités restent attachées à leur programme d’ajustement macroéconomique et de réforme…Les réformes budgétaires en cours visent à créer l’espace nécessaire pour engager les dépenses sociales et les dépenses d’infrastructures qui sont indispensables. Les autorités s’efforcent d’accroître les recettes de manière permanente, de modifier la composition des dépenses en faveur d’investissements publics propices à la croissance et d’accroître l’efficience des dépenses globales », a déclaré M. Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim à l’issue des débats du conseil d’administration sur le Togo.

Les 25,17 millions de DTS (environ 34,9 millions de dollars), qui ont été décaissés portent ainsi le total des décaissements depuis le début de l’accord (le 5 mai 2017) à 100,68 millions de DTS (environ 139,5 millions de dollars).

Selon les autorités, l’économie togolaise va pour le mieux, avec une croissance qui reprend progressivement, l’amélioration des recettes fiscale et la réduction considérable de la dette intérieure et de la dette extérieure. Seul problème, la crise politique qui gagne de plus en plus en tension. Les choses risquent de se compliquer davantage, si rien n’est fait pour l’apaisement.

Rachidou Zakari, Correspondant Togo

Ecodafrik.com/Ecodufaso.com

Aller en haut