Accueil / Développement / Togo: vers l’attribution de 20% des marchés publics aux femmes et aux jeunes entrepreneurs

Togo: vers l’attribution de 20% des marchés publics aux femmes et aux jeunes entrepreneurs

Togo: vers l’attribution de 20% des marchés publics aux femmes et aux jeunes entrepreneurs
[related_post themes="flat"]

Annoncée le 3 janvier par le président Faure Gnassingbé, lors de son message de vœux à la nation, la mesure d’attribution de 20% des marchés publics aux femmes et aux jeunes entrepreneurs est mise sur orbite.

Selon le compte rendu du conseil des ministres du vendredi 26 janvier, une cellule a été mise en place pour travailler sur sa mise en œuvre. « Cette mesure forte qui concerne l’employabilité des jeunes est un pas supplémentaire pour renforcer la participation de toutes les catégories professionnelles à la construction nationale », indique-t-il.

Elle consiste notamment à réserver au niveau des organisations publiques, « et ce, dans le respect de la loi », l’attribution de 20% des marchés publics, soit environ 40 milliards de francs CFA, aux établissements créés et dirigés par les jeunes et les femmes entrepreneurs. « Il s’agit aussi bien des marchés publics exécutés par des entreprises étrangères », précise-t-on.

La cible visée comprend donc deux catégories d’entrepreneurs : tout jeune Togolais « dont l’âge est compris entre 18 et 40 ans, promoteur d’une entreprise légalement créée et exerçant sur le territoire ». La seconde catégorie est constituée de femmes entrepreneurs sans limite d’âge.

Faisabilité

Dans la mise en œuvre de cette mesure d’appui à l’entrepreneuriat, il est précisé les conditions techniques et financières pour les marchés de travaux, de fournitures, de services courants et de prestations intellectuelles. Une circulaire a été adressée par le ministre des finances à toutes les autorités contractantes, « leur demandant de prendre en compte cette mesure dans l’élaboration de leurs plans de passation de marchés 2018 ». D’ailleurs, le gouvernement a annoncé la création d’une cellule auprès dudit ministère « pour assister et suivre le circuit de règlement des mandats engagés par les entités contractantes », et la mise en place d’un guichet unique pour les formalités administratives.
Toutefois, l’accent sera mis sur « les documents administratifs exigés, entre autres, la carte d’opérateurs économique, le quitus fiscal, l’attestation de la redevance de régulation, etc. », prévient-on.

Initiative présidentielle

Dans son discours à la nation, Faure Gnassingbé avait indiqué que « la jeunesse togolaise dont le dynamisme et l’engagement doivent être soutenus et accompagnés sera au cœur des interventions de l’Etat ».

C’est dans ce cadre que le chef de l’Etat a annoncé qu’il envisageait, entre autres, une telle mesure dans l’attribution des marchés publics en faveur des jeunes entrepreneurs et aux femmes « qui bénéficieront par ailleurs de procédures allégées ». Et de promettre une rencontre « avec eux » dans les mois qui viennent, « pour débattre des projets que je compte mettre en œuvre ».

Nephthali Messanh Ledy
financialafrik

Aller en haut