Accueil / Tic & Telecoms / Togo : vers l’ouverture du capital de Togocom aux privés

Togo : vers l’ouverture du capital de Togocom aux privés

Togo : vers l’ouverture du capital de Togocom aux privés

Le gouvernement togolais a adopté mercredi 3 octobre, un projet de loi autorisant le transfert d’une participation de l’Etat au capital de la Holding des Communications Electroniques (togocom), au secteur privé.

Dotée d’un capital social d’un milliard de F CFA (environ 1,75 millions de dollars), cette société annoncée depuis juillet 2017 devra être constituée, à terme, de 3 filiales qui naîtront des cendres de l’opérateur historique Togo Télécom, et de sa filiale Togo Cellulaire. Elle contrôle, par ailleurs, les résultats des filiales qu’elle détient à 100%, filiales dont le capital s’élève à 500 millions de F CFA chacune.

Dénommée « Infrastructure Fixe/Mobile », la première entité du groupe sera mise en place pour les investissements, et sera également en charge de la construction et de l’exploitation des infrastructures fixes et mobiles. La deuxième filiale devra proposer « des offres convergentes et innovantes (voix et Internet, fixe et mobile) aux clients, alors que la troisième regroupera les équipes d’installation, de réparation et de maintenance des installations et terminaux.

Selon le gouvernement, cette ouverture de capital au secteur privé devrait permettre à la holding de se doter des moyens nécessaires à la réalisation de ses ambitions. « Elle lui permet ainsi de consolider sa capacité d’investissement et de bénéficier des dernières innovations en matière de TIC pour développer de nouveaux segments de croissance », ajoute-t-il.

Stimulateur de la croissance

« Les objectifs visés de modernisation des infrastructures réseaux et de diversification des offres fixe et mobile grâce à l’Internet très haut débit à travers la fibre optique, s’inscrivent dans le processus de transformation du groupe initié depuis 2015 », indique-t-on.

« En définitive, l’ouverture du capital est primordiale au regard de la nouvelle dynamique dans laquelle entend s’insérer Togocom pour assumer pleinement ses missions de stimulateur de la croissance », motive le gouvernement qui souhaite ainsi accélérer « le développement et les investissements dans le secteur des télécommunications ».

financialafrik

Aller en haut