Accueil / Bourse / Tokyo: le Nikkei finit en très légère hausse, Tankan positif, Fed en vue

Tokyo: le Nikkei finit en très légère hausse, Tankan positif, Fed en vue

Tokyo: le Nikkei finit en très légère hausse, Tankan positif, Fed en vue

Tokyo (awp/afp) – L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a aligné mercredi une septième séance positive d’affilée (+0,02%) après l’annonce de résultats bien orientés de l’enquête Tankan sur la confiance à court terme des entreprises japonaises et dans l’attente des décisions du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

La montée mardi des valeurs à Wall Street à un niveau inédit incite à un relatif optimisme les investisseurs à Tokyo qui restent néanmoins prudents.

A l’issue des échanges, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a pris 3,09 points à 19.253,61 points, un nouveau sommet en près d’un an et donc un nouveau record pour 2016.

L’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a au contraire cédé 0,10% (-1,56 point) à 1.538,69 points.

Sur le volet des monnaies, le dollar se repliait autour de 115,18 yens, contre 115,37 yens mardi à la fermeture de la place tokyoïte, un mouvement qui tend à inciter les investisseurs à revendre une partie des titres de groupes exportateurs. L’euro valait autour de 122,60 yens, contre 122,66 yens.

L’indice de confiance des grandes firmes manufacturières japonaises, qui se situait en septembre au plus bas en trois ans, a rebondi de quatre points selon la dernière enquête Tankan de la Banque du Japon (BoJ), publiée mercredi.

Il s’agit de la première hausse depuis juin 2015, alors que d’aucuns spéculent sur des investissements massifs aux Etats-Unis à l’initiative du prochain président américain Donald Trump et alors que le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) semble bien parti pour décider ce mercredi de relever ses taux.

Néanmoins, “les donneurs d’ordres se montrent désormais un peu plus réticents à prendre des positions affirmées en attendant les résultats et commentaires à l’issue de cette réunion”, a indiqué à l’AFP Shinichi Yamamoto, d’Okasan Securities.

- Les brasseurs sanctionnés -

Sur les 225 composantes du Nikkei, seulement 90 ont augmenté.

Des valeurs pharmaceutiques, qui étaient les grandes gagnantes de la journée de mardi, ont été victimes de prises de bénéfices (-3,92% pour Daiichi Sankyo, -2,20% pour Kyowa Kirin).

Les brasseurs ont été aussi notablement délaissés: Asahi Group Holdings, qui avait déjà chuté de 4,60% mardi, a encore lâché 1,43% à 3.447 yens mercredi après avoir confirmé la veille au soir les informations de presse sur le rachat d’actifs européens du géant belgo-brésilien AB InBev pour 7,3 milliards d’euros. Les autres acteurs du même secteur des boissons ont dévissé aussi: Sapporo a cédé 2,32% à 2.950 yens et Kirin Holdings 2,54% à 1.920 yens .

Le titre Mitsubishi Motors a perdu 1,11% à 621 yens après une assemblée générale extraordinaire des actionnaires qui, selon la presse, n’a pas réuni grand monde. Les participants étaient appelés à valider la nomination de Carlos Ghosn comme président du conseil d’administration de Mitsubishi Motors en plus des fonctions qu’il occupe chez Renault et Nissan. Ce mouvement est lié au rachat par Nissan de 34% de Mitsubishi Motors qui avait besoin d’un sauveur après s’être fourvoyé dans un scandale de maquillage de performances de ses véhicules.

Nissan a pris 0,44% à 1.140 yens et Toyota a cédé 0,27% à 7.031 yens.

Etait également regardée l’action Sharp (inchangée à 245 yens) alors que la presse nippone indique que le groupe va cesser de fournir des dalles d’écrans de télévision LCD au sud-coréen Samsung qui fut un temps non seulement client mais aussi actionnaire de Sharp. La donne a changé depuis que ce dernier a aux deux tiers été racheté par le géant taïwanais Hon Hai/Foxconn.

Les investisseurs ont par ailleurs laissé de côté les titres adossés au divertissement qui avaient bien monté ces derniers temps dans la perspective de l’adoption d’une loi sur les établissements de loisirs levant l’interdiction des casinos. Même si ce texte devrait être voté par le Parlement ce mercredi, les actions des fabricants de machines de jeu ont perdu du terrain: Sega Samy Holdings a lâché 0,61% à 1.792 yens et Konami Holdings 0,84% à 4.125 yens.

bur-kap/ggy
romandie

Aller en haut