Accueil / Développement / Tomates : Richard Munang relève le paradoxe nigérian

Tomates : Richard Munang relève le paradoxe nigérian

Tomates : Richard Munang relève le paradoxe nigérian

Au Nigéria, Richard Munang, coordinateur régional Afrique du Programme des Nations Unies pour l’environnement (Unep), a dénoncé le gaspillage que connaît la filière ‘tomates’. En effet, le dirigeant a déploré que le pays perde plus de 75% de sa récolte totale alors que, dans le même temps, il injecte un milliard de $ dans les importations de sauce tomate.

Pour la première économie d’Afrique, l’usine de transformation de la pomme d’amour, installée par Aliko Dangote dans le pays, pourrait constituer un début de solution. Tout comme la décision de la Banque centrale de ne plus allouer de devises aux importations de tomates. Cependant, ces mesures ne sauraient être efficientes si le pays ne réduit pas le niveau de ses pertes post-récoltes.

Bien qu’étant le premier producteur de tomates d’Afrique, le Nigéria peine encore à satisfaire sa demande locale.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut