Accueil / Finances / Trois banques françaises continuent de spéculer sur les matières premières agricoles, selon Oxfam

Trois banques françaises continuent de spéculer sur les matières premières agricoles, selon Oxfam

Trois banques françaises continuent de spéculer sur les matières premières agricoles, selon Oxfam

L’organisation non gouvernementale Oxfam a révélé, dans un rapport publié le 23 février, que trois banques françaises n’ont pas respecté leur promesse de cesser la spéculation sur les matières premières agricoles.

«Trois groupes bancaires français proposent toujours à leurs clients des outils permettant de spéculer sur les prix des matières premières agricoles: BNP Paribas, Société Générale et BPCE via Natixis», précise l’ONG.

Oxfam a cependant accordé un satisfecit au Crédit Agricole qui «semble bien avoir cessé toute activité spéculative sur les marchés agricoles, même s’il refuse toujours de prendre des engagements fermes dans la durée».

Oxfam France, qui avait lancé sa campagne «Banques : la faim leur profite bien» en février 2013, avait alors obtenu de la plupart des banques françaises des engagements visant à limiter leurs fonds indiciels exposés aux matières agricoles. L’organisation estime que «ces activités toxiques mettent en péril le droit à l’alimentation de centaines de millions de personnes».

En 2013, les banques françaises détenaient 18 fonds indiciels exposés aux matières premières agricoles, pour une valeur totale de 2,6 milliards d’euros. Oxfam en dénombre aujourd’hui 19, pour un total géré de 3,6 milliards !

agenceecofin.com

Aller en haut