Accueil / Finances / Tunisia 2020 : 13 milliards d’euros de promesses d’investissements à la mi-journée

Tunisia 2020 : 13 milliards d’euros de promesses d’investissements à la mi-journée

Tunisia 2020 : 13 milliards d’euros de promesses d’investissements à la mi-journée

À Tunis, la conférence nationale de relance de l’investissement en Tunisie, Tunisia 2020, démarre ses travaux avec une séance inaugurale solennelle qui tient en haleine tout le pays. Au terme de première matinée dédiée à la diplomatie économique, quelque 13 milliards d’euros de promesses d’investissements – selon l’estimation de Jeune Afrique – avaient été annoncées par les différents bailleurs de fonds présents au Palais des Congrès de Tunis.

Il fête ses 90 ans aujourd’hui mais ce 29 novembre est pour le président de la République, Béji Caïd Essebsi, un temps fort pour la relance de la Tunisie. Ils sont nombreux à l’ouverture de Tunisia 2020 dont il a donné le coup d’envoi mardi matin : l’émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, le Premier ministre français Manuel Valls, le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et la ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, tous représentants les pays promoteurs de la conférence*.

Avec moins d’aisance qu’à son habitude, le président tunisien a largement évoqué la réussite du processus démocratique en Tunisie ainsi que les difficultés qui ont entravé le parcours singulier du pays depuis 2011 et souligné l’impact positif des réformes économiques engagées, les atouts du pays, mais aussi son importance stratégique dans un contexte régional bouleversé.

Devant les 2 000 personnes qui étaient attendues au Palais des Congrès, Béji Caïd Essebsi a fait sienne la phrase de saint Thomas d’Aquin : « Il est nécessaire d’avoir un minimum de prospérité pour préserver la démocratie ». Il confirme ainsi devant un parterre éminemment politique et économique, l’ambition de la Tunisie de revenir dans la course.

13,7 milliards d’euros au terme de la première matinée.

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut