Accueil / Développement / Tunisia 2020: Plus de 1000 entreprises nationales et internationales attendues

Tunisia 2020: Plus de 1000 entreprises nationales et internationales attendues

Tunisia 2020: Plus de 1000 entreprises nationales et internationales attendues

Du 29 au 30 novembre 2016, se tiendra dans la capitale tunisienne la Conférence Internationale d’Appui au Développement Economique, Sociale et Durable de la Tunisie (Tunisia 2020). Elle va réunir plus de 1000 entreprises tant nationales qu’internationales, pour une cinquantaine de projets d’investissements publics-privés.

Cette conférence, selon un communiqué de presse dont nous avons reçu copie, se tiendra à l’hôtel Palace à Tunis. Elle est placée sous le haut patronage du Président de la République Tunisienne. Elle est organisée par le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale en liaison avec le ministère des Affaires Etrangères. Cette conférence, précise le communiqué, a pour objectif de mobiliser les opérateurs nationaux et internationaux, tant du secteur public que privé pour la relance de la croissance du pays d’aboutir à un développement inclusif durable. Elle vise également à exposer la stratégie élaborée dans le Plan National de Développement 2016-2020. Tunisia 2020, qui bénéficiera du soutien de la France, du Canada, du Qatar et de la Banque Mondiale pour leur apport dans « la transition économique du pays », sera l’opportunité pour le gouvernement de Youssef Chahed de présenter à la communauté internationale son PND 2016-2020, les objectifs visés, les orientations choisies, les grands équilibres et les besoins de financement.
Il sera également exposé le programme des réformes gouvernementales en vue d’accélérer la mise à niveau de l’administration et des grandes entreprises publiques. Elle sera l’occasion d’accompagner les investisseurs privés à l’identification des secteurs porteurs dans les grandes régions du pays. Et améliorer l’attractivité de la Tunisie au profit des opérateurs privés. Ce PND qui a été conçu au lendemain du printemps Arabe, est la boussole conçue par le gouvernement tunisien dans l’optique d’élaborer un squelette de développement économique et social à la fois inclusif et social. « Le gouvernement tunisien s’attache à mener de multiples réformes structurelles et à favoriser le développement de l’investissement privé.

Le plan vise également à accroitre l’attractivité de l’économie afin de renforcer le rôle moteur du secteur privé dans la croissance et favoriser les investissements nationaux et internationaux », indique le communiqué. La réalisation de ce plan nécessite un investissement estimé à 60 milliards de dollars. L’Etat et les entreprises publiques tunisiennes devront dégager 25 milliards de dollars sur le montant global. Pour réussir ce pari, les autorités tunisiennes ont décidé de mettre les bouchées doubles par une vaste campagne d’information et de communication au plan international, a déclaré Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale : « Pour réussir cette conférence, il importe de communiquer sur l’image de la Tunisie nouvelle, la Tunisie en tant que destination d’investissement et un hub économique à long terme. A cet égard, il demeure nécessaire, en premier lieu, de miser sur les points forts de la Tunisie dans cette phase, à savoir la formation d’un gouvernement d’union nationale, le rajeunissement de la classe politique, l’avancement dans la guerre contre le terrorisme, la stabilisation sécuritaire, l’adoption prochaine du code d’investissement, ainsi que le projet de loi d’urgence économique ». Depuis le 22 septembre 2016, des délégations sillonnent le monde pour des rencontres (road shows) pour convaincre les investisseurs étrangers à effectuer le déplacement de ce grand-
rendez-vous. Démarré par New-York, Paris, Londres, Milan, et Washington dernièrement les 07, 08 et 09 octobre 2016, l’offensive diplomatique va prendre fin selon les organisateurs, à la fin du mois d’octobre.

Pour la coordination et le succès de cette conférence, Mohamed Mourad Fradi et Hazem Ben-Gacem sont les commissaires généraux de la conférence internationale. Ils sont respectivement expert- comptable et auditeur financier. Hazem Ben-Gacem est, par ailleurs, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Tunisoitalienne.

Ernest Famin / abidjan.net

Aller en haut