Accueil / Finances / Tunisie – Fadhel Abdelkefi : Les autorités ont bien accueilli notre demande d’agrément pour transformer Tunisie Valeurs en banque d’affaires

Tunisie – Fadhel Abdelkefi : Les autorités ont bien accueilli notre demande d’agrément pour transformer Tunisie Valeurs en banque d’affaires

Tunisie – Fadhel Abdelkefi : Les autorités ont bien accueilli notre demande d’agrément pour transformer Tunisie Valeurs en banque d’affaires

A l’occasion de son admission au marché principal de la Bourse de Tunis, l’intermédiaire en Bourse Tunisie Valeurs a organisé, conjointement avec l’AIB, une communication financière, le 29 août au siège de la BVMT, animée par Fadhel Abdelkefi, président du conseil d’administration de Tunisie Valeurs, son Directeur General, Walid SAIBI, et Farid Ben Brahim, Directeur Général de l’Arab Financial Consultants (AFC), intermédiaire introducteur. La réunion s’est déroulée devant une assistance nombreuse pour ce qui est la première opération du genre sur la place de Tunis et la première dans l’absolu depuis 18 mois.

Pour rappel, Tunisie Valeurs est leader de son secteur en Tunisie, avec 878 MD d’actifs sous gestion et une part de marché de 17,8%, son encours de bons de trésors atteint les 277 MD. L’intermédiaire en Bourse affiche 24 000 comptes représentant 30% de la capitalisation flottante et 4,5 milliards de dinars de titres déposés. Avec un volume échangé de 1,4 MD, Tunisie Valeurs détient une part de marché de 21%. Détenue à hauteur de 50,5% par Integra Partners, et 25% par Tunisie Leasing et Factoring, l’intermédiaire en Bourse vise via son admission sur la cote de Tunis à accroitre sa notoriété, pérenniser la société et bénéficier de l’avantage fiscal en ouvrant plus de 30% du capital au public. Rappelons à ce titre que l’opération portera sur 35,23% du capital social actuel, les souscriptions sont ouvertes depuis le 29 août, et s’étaleront jusqu’au 14 septembre inclus, le prix de l’offre a été fixé à 31 DT.

Tunisie Valeurs a clôturé l’exercice 2017 avec un chiffre d’affaires de 15,4 MD, dont 51% provenant des commissions de gestion collectives, 25% des commissions de transaction et 14% des commissions d’études et de placement. L’EBITDA à fin 2017 s’est élevé à 5,6 MD et le résultat net à 3,5 MD, ramené à 4 MD après retraitement.

Dans son allocution d’ouverture, Farid Ben Brahim s’est félicité de l’arrivée de Tunisie Valeurs dans la liste des sociétés cotées à Tunis, en tant que leader d’un secteur jusqu’ici non représenté sur la cote. Ben Brahim a exprimé sn optimisme quant à “l’avenir radieux” qui attend les gestionnaires de fonds compte tenu des besoins de notre pays pour mobiliser son épargner et prendre le relais pour compléter les retraites dans le contexte actuel que vivent les caisses sociales. Tunisie Valeurs est aussi un leader dans le conseil aux entreprises, un métier encore balbutiant en Tunisie, a ajouté le dirigeant de l’AFC, promu lui aussi à un avenir prometteur compte tenu des besoins de financement des entreprises tunisiennes, et de leurs aspirations à trouver des partenariat à l’étrangers, un domaine dans lequel Tunisie Valeurs jouit de synergie avec l’acteur majeur du capital investissement panafricain qu’est Africinvest. Farid Ben Brahim a également évoqué l’avenir de Tunisie Valeurs en tant que banque d’affaires, un projet qui se construira autour des trois pôles d’activité de la société et donnera une impulsion supplémentaire à leur développement.

Fadhel Abdelkefi a par la suite pris la parole, revenant brièvement sur l’historique de la société, notamment son passage d’une société initialement de fixed income (obligataire) à son activité actuelle en passant par la création du premier véhicule d’épargne collective en Tunisie, à savoir Tunisie SICAV, née en 1993, pour arriver à la demande d’agrément présentée par Tunisie Valeurs pour se transformer en une banque d’affaires. Fadhel Abdelkefi a qualifié de coopératif, l’accueil de cette demande par les autorités, notamment la Banque Centrale, ajoutant que toutefois, ni le Business Plan, ni le prospectus d’introduction en général ne prennent en compte cette activité. Du haut de ses 26 années de carrière dans la Bourse, le président du conseil d’administration a longuement insisté le rôle de cette dernière en tant que showroom représentatif d’une économie.

Abdelkefi est revenu par ailleurs sur quelques chiffres clés de la société, notamment pour ce qui est du trading, indiquant que 85% des ordres générés par Tunisie Valeurs, le sont parle système électronique de négociation, soit en passant par la plateforme soit via le mobile, lancé cette année. La société a par ailleurs entamé une expérience qualifiée d’extraordinaire par le dirigeant, plaçant 17 fois son système d’information dont 15 fois en Afrique subsaharienne 2 fois à Malte. La vente de logiciel commence d’ailleurs à prendre de l’ampleur dans l’activité de Tunisie Valeurs, a indiqué Walid SAIBI, qui a pris la parole par la suite pour présenter plus amplement les différents métiers de la société. Le DG a rappelé que 50% du chiffre d’affaires de la société est généré par la gestion d’actifs, une proportion qui diminue au profit d’autre métier, a –t-il ajouté. Par ailleurs, 25% des revenus de Tunisie Valeurs proviennent des commissions des transactions en bourse, alors que l’activité de placeur de valeurs mobilières représente une enveloppe de 150 à 200 MD, placés avec et sans appel public à l’épargne. L’activité garde de titre et règlement-livraison, représente 8% du chiffre d’affaires.

S’agissant des prévisions, Walid SAIBI a indiqué que les projections du Business Plan ne sont pas optimistes vu les conditions actuelles du marché, il est d’ailleurs difficile de budgétiser un volume boursier, a-t-il indiqué, malgré la capacité de résilience et de collecte de l’épargne historiquement affichée par Tunisie Valeurs. A titre d’exemple, la société prévoit une croissance de 1% seulement sur les commissions de transactions, sur la période du Business Plan. Globalement, Tunisie Valeurs table sur une croissance moyenne de son chiffre d’affaires de 4% jusqu’en 2022, pour atteindre à termes les 18,8 MD. L’EBITDA devrait atteindre à fin 20184,9 MD, puis 5,4 MD en 2019 pour arriver à 5,9 MD à l’horizon 2022.En termes de résultat net, Tunisie Valeurs prévoit un bénéfice de 5,1 MD en 2018, ramené à 4,2 MD après retraitement, passant par la suite à 4,8 MD en 2019, puis 5,1 MD en 2020, pour atteindre 5,4 MD en 2021et 5,8 MD en 2022.

D’autre part, l’agrément de Banque d’affaires donnera à la société une nouvelle impulsion et des niches très importantes pour renforcer la rentabilité de la société, avec notamment de nouvelles voies à l’international, a fait remarquer le Directeur Général.

tustex.com

Aller en haut