Accueil / Finances / Tunisie : Hannibal Lease sollicite l’épargne publique pour 14,5 millions $

Tunisie : Hannibal Lease sollicite l’épargne publique pour 14,5 millions $

Tunisie : Hannibal Lease sollicite l’épargne publique pour 14,5 millions $

L’entreprise tunisienne Hannibal Lease spécialisée dans les offres de service de leasing, sollicitera, dès le 18 janvier 2016, l’épargne publique à hauteur de 30 millions de dinars (14,5 millions $), a-t-on appris d’un communiqué publié sur le marché financier tunisien (Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis).

Selon la note d’information de cet emprunt obligataire, l’argent sollicité est destiné à financer des immobilisations à donner en leasing, au titre de l’exercice 2016, et dont le montant global s’élève à 266,2 millions de dinars. A cet effet, le besoin total de financement en ressources obligataires a été prévu pour l’exercice à 60 millions de dinars.

Le conseil d’administration de la compagnie Hannibal Lease a approuvé cette émission lors de l’assemblée générale qui s’est tenu le 25 décembre dernier. L’emprunt est susceptible d’être porté à 40 millions de dinars en cas de forte demande des investisseurs. Les obligations seront émises au pair, soit 100 dinars par obligation, payables intégralement à la souscription.

L’opération offre plusieurs alternatives aux investisseurs intéressés notamment le choix d’un taux fixe de 7,5%, ou alors un taux variable équivalent à un supplément de 2,35% sur le Taux du Marché Monétaire (TMM). Les investisseurs pourront aussi choisir entre une maturité de 5 ans avec amortissement du principal dès la première année, ou alors une maturité de 7 ans, avec deux années de grâce

Bien que l’offre soit attractive, les personnes intéressées devront y réfléchir par deux fois car l’emprunt ne fait aucune mention d’une garantie. Par ailleurs, même si Hannibal Lease est un acteur important du crédit-bail en Tunisie, son profil créditeur a récemment bénéficié des notes BB (court terme) et B (long terme) avec perspective stable, de la part de l’agence de notation Fitch Ratings. Enfin il faudra compter avec l’impôt de 20% retenu à la source, qui frappe les intérêts sur emprunts en Tunisie.

Mais les dirigeants de l’entreprises sont confiants. Dans une communication financière qui s’est tenue le 9 décembre 2015, ils ont présenté un business plan faisant ressortir des prévisions de performance jusqu’en 2019. Déjà pour 2015, la société table sur un bénéfice net de l’ordre de 4,3 millions de dinars contre 3,5 millions de dinars en 2014, soit une progression de 22,8%. En 2016, elle prévoit un résultat bénéficiaire de 6 millions de dinars pour atteindre 8,6 millions de dinars au terme de l’exercice 2019.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut