Accueil / Tic & Telecoms / Twitter abandonne la limite de 140 caractères dans les messages privés

Twitter abandonne la limite de 140 caractères dans les messages privés

Twitter abandonne la limite de 140 caractères dans les messages privés

Les messages privés sur Twitter vont désormais pouvoir dépasser les 140 caractères. Par ce changement, le réseau social espère séduire de nouveaux utilisateurs.

Les messages privés (ou DM, pour « Direct Messages » en anglais) sont-ils le champ d’expérimentation de Twitter ? Après avoir récemment permis l’envoi de message entre utilisateurs qui ne se suivent pas , le réseau social opère un nouveau changement : la fin de la limitation des messages privés à 140 caractères.

Depuis mercredi 12 août, il est donc possible de poursuivre une discussion, en privée, et de s’épancher un maximum sans devoir multiplier les courts messages. L’annonce de ce changement avait été faite début juin. « Bien que Twitter soit essentiellement une expérience publique, les messages directs vous permettent d’avoir des conversations privées sur des mèmes, des informations, des mouvements et des événements qui se produisent sur Twitter », a souligné mardi Sachin Agarwal, gestionnaire de produit chez Twitter. En revanche, aucun changement côté public, les tweets continuant à être limités à 140 caractères.

Sur son blog , Twitter explique que cette modification vise à renforcer « le côté privé » du réseau social. L’entreprise californienne a bien compris que la messagerie instantanée est l’un des outils les plus utilisés par les internautes sur les réseaux sociaux. Plusieurs modifications ont été mises en place ces deniers mois pour faciliter et ouvrir l’usage de ces messages privés, jusqu’à présent point faible d’un réseau qui mise tout sur l’aspect public. Ces changements interviennent alors que Twitter a du mal à faire croître le nombre de ses utilisateurs , en comparaison avec d’autres réseaux sociaux comme Facebook. Twitter revendique 304 millions d’utilisateurs actifs chaque mois.

lesechos.fr

Aller en haut