Accueil / Tic & Telecoms / Twitter entrevoit le premier bénéfice de son histoire et s’envole en Bourse

Twitter entrevoit le premier bénéfice de son histoire et s’envole en Bourse

Twitter entrevoit le premier bénéfice de son histoire et s’envole en Bourse

L’action du réseau social a augmenté de près de 15% après l’annonce de résultats meilleurs qu’attendu au troisième trimestre.

Il y a du mieux, mais la route est encore longue. Le réseau social américain Twitter a publié ce jeudi des résultats meilleurs qu’attendu au troisième trimestre, laissant entrevoir – enfin – des bénéfices au quatrième trimestres.

L’action gagnait 9,62% à 18,80 dollars vers 12h05 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance à Wall Street. A 16h GMT, elle grimpait à 15,5%, atteignant 19,81 dollars.

Des résultats supérieurs aux attentes

La perte sur les trois mois achevés fin septembre s’est élevée à 21 millions de dollars. Soit une nette réduction par rapport aux 102,8 millions de dollars perdus un an plus tôt.

Le nombre moyen d’utilisateurs mensuels a, lui, atteint 330 millions, soit une hausse de 4% sur un an et de 1,2% par rapport au trimestre précédent.

Le chiffre d’affaires du groupe a atteint 590 millions de dollars, en baisse de 4% sur un an mais supérieur aux attentes du marché. Le bénéfice par action ajusté s’élève à 0,10 dollar, supérieur de 3 cents aux attentes.

De quoi faire rendre le groupe optimiste : d’après son PDG, Jack Dorsey, Twitter devrait « probablement » afficher un bénéfice sur le trimestre en cours.

Un quatrième trimestre bénéficiaire ?

Twitter a beaucoup souffert ces dernières années de la méfiance des investisseurs qui lui reprochent de ne pas rentabiliser sa fréquentation, contrairement à Facebook.

Son titre avait été introduit en Bourse il y a quatre ans à 26 dollars par action et a perdu plus de 70% par rapport à ses sommets atteints quelques semaines plus tard.

Malgré son succès auprès des personnalités des médias et du monde politique, Twitter peine à séduire un public plus large, ce qui se ressent sur ses ressources publicitaires.

lesechos

Aller en haut