Accueil / Finances / UE-Algérie: l’UE adopte une série de projets d’un montant de 40 millions € pour soutenir les énergies renouvelables et la réforme des finances…

UE-Algérie: l’UE adopte une série de projets d’un montant de 40 millions € pour soutenir les énergies renouvelables et la réforme des finances…

UE-Algérie: l’UE adopte une série de projets d’un montant de 40 millions € pour soutenir les énergies renouvelables et la réforme des finances…

UE-Algérie: l’UE adopte une série de projets d’un montant de 40 millions € pour soutenir les énergies renouvelables et la réforme des finances publiques et faciliter les échanges commerciaux en Algérie

 

 

A LIRE AUSSI...
À l’occasion de la réunion à haut niveau du Conseil d’association UE-Algérie qui se tient aujourd’hui à Bruxelles, l’UE et l’Algérie ont signé une série de projets, pour un montant de 40 millions €, afin d’aider l’Algérie à diversifier son économie et à améliorer le climat des affaires grâce à des mesures allant du développement des énergies renouvelables à la modernisation des finances publiques.

Ces mesures appuieront le propre programme de réforme économique de l’Algérie. La signature intervient le jour où l’Algérie devient le premier pays d’Afrique du Nord à adopter des priorités de partenariat avec l’Union européenne pour concentrer la coopération future sur des domaines d’intérêt commun déterminés conjointement[1].

M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, a fait la déclaration suivante: «L’Algérie est un partenaire clé de l’UE et fait partie de notre voisinage. La série de projets de l’UE signés aujourd’hui l’aidera à diversifier son économie en contribuant à la création d’emplois et à la modernisation de ses finances publiques. Notre objectif est d’aider l’Algérie à remédier aux difficultés économiques auxquelles elle est confrontée actuellement et à forger des liens plus étroits avec les entreprises européennes.»

La série de projets a été signée par M Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission, et M. Johannes Hahn, représentant l’Union européenne, et par M. Ramtane Lamamra, ministre des affaires étrangères, représentant l’Algérie.

Le train de mesures de l’UE en faveur de l’Algérie soutiendra en particulier deux des domaines prioritaires retenus parmi les nouvelles priorités du partenariat: le développement économique et l’énergie. Les mesures appuieront la nouvelle approche économique du pays, axée sur la diversification de son économie. Elles viseront également à améliorer le climat des affaires en Algérie. Pour ce faire, l’UE financera le développement des énergies renouvelables, la promotion de l’efficacité énergétique, la modernisation de la gestion des finances publiques et la mise en œuvre de l’accord d’association UE-Algérie.

Contexte

Le train de mesures se compose de trois programmes spécifiques:

  • le «programme d’aide au développement des énergies renouvelables et de soutien à la promotion de l’efficacité énergétique en Algérie» (10 millions €): il aidera à mettre en place un cadre institutionnel et réglementaire pour la production d’énergie à partir de sources renouvelables et pour la mise en œuvre de projets en faveur de l’efficacité énergétique. En cohérence avec les efforts déployés par l’Algérie pour diversifier son économie, ce programme contribuera également à promouvoir les investissements privés (nationaux et étrangers) dans des projets relatifs aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique;
  • le «programme deréforme des finances publiques» (10 millions €): il contribuera à moderniser la gestion des finances publiques; cette mesure est au cœur du nouveau modèle de croissance prôné par l’Algérie. Il soutiendra la mise en place d’un système intégré d’information financière dans tous les services du ministère des finances. Il contribuera à renforcer les capacités en matière de programmation budgétaire pluriannuelle et à améliorer la gestion budgétaire et la transparence;
  • le «programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association» (20 millions €): il poursuivra la consolidation du cadre juridique et réglementaire de l’Algérie ainsi que le renforcement de ses capacités institutionnelles dans les principales politiques publiques pour que le pays puisse saisir les opportunités offertes par l’accord d’association, entré en vigueur en 2005 et qui prévoit l’instauration d’une coopération et d’une zone de libre-échange avec l’UE.

Coopération bilatérale

Depuis 2011, l’UE a fourni à l’Algérie une assistance financière totalisant 273,3 millions €. L’instrument européen de voisinage (IEV) est le principal instrument financier utilisé pour financer la coopération entre l’UE et l’Algérie. En plus du soutien bilatéral et régional fourni dans ce cadre, l’Algérie bénéficie également de programmes et d’instruments thématiques, tels que l’instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH) et le programme visant les organisations de la société civile et les autorités locales, financé au titre de l’instrument de financement de la coopération au développement (ICD).

Sur la période 2014-2017, la coopération entre l’UE et l’Algérie s’est concentrée sur la réforme de la justice, le renforcement de la participation des citoyens à la vie publique, la réforme du marché du travail et l’emploi, ainsi que la diversification de l’économie. Pour les années 2018 à 2020, cette coopération visera principalement les priorités du partenariat nouvellement définies, à savoir:

- le dialogue politique, la gouvernance, l’État de droit et la promotion des droits fondamentaux;

- la coopération, le développement socio-économique inclusif, les échanges et l’accès au marché;

- le partenariat sur l’énergie, le changement climatique, l’environnement et le développement durable;

- le dialogue stratégique et la sécurité;

- la dimension humaine, les migrations et la mobilité.

Pour en savoir plus:

Coopération entre l’UE et l’Algérie: http://ec.europa.eu/enlargement/neighbourhood/countries/algeria/index_en.htm

Site web d’information sur les pays voisins de l’UE: http://www.euneighbours.eu/fr/south/eu-in-action/algeria

Délégation de l’UE en Algérie:

https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/876/lalgerie-et-lue_fr#Political+relations

[1] Pour plus d’informations, voir le communiqué de presse «L’Union européenne et l’Algérie adoptent leurs priorités de partenariat».

zonebourse

Aller en haut