samedi 31 octobre 2020
Accueil / Finances / UEMOA : La monnaie unique Eco retardée par le Coronavirus ?

UEMOA : La monnaie unique Eco retardée par le Coronavirus ?

UEMOA : La monnaie unique Eco retardée par le Coronavirus ?

En se basant sur les chiffres, on constate que le continent africain est un peu plus épargné par la pandémie du Coronavirus que le reste du monde. Il n’en reste pas moins que le continent doit faire face à de multiples défis face à la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus. Il faut dire que le système sanitaire de la majeure partie des pays africains est obsolète. C’est souvent avec les moyens du bord que le personnel soignant, en première ligne dans plusieurs pays africains, mène une lutte acharnée contre la maladie.

Le Covid-19 a également de lourdes répercussions sur l’ensemble de l’économie africaine. Les pays de la zone ouest-africaine sont notamment très exposés car leurs économies devaient déjà faire face à de multiples défis bien avant l’avènement du Covid-19. Les différentes mesures draconiennes qui ont été prises pour enrayer la propagation de la pandémie ont des répercussions sur l’économie de ces pays. C’est dans ce contexte inédit, que les chefs d’État de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont rencontrés par visioconférence pour mettre en place des stratégies communautaires afin d’amortir les différents chocs de cette crise sanitaire.

Un sommet extraordinaire pour des mesures urgentes

Les présidents du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo veulent ainsi mettre en place des stratégies communes pour limiter les effets du Covid-19 sur l’économie des pays membres. Pour cela, les chefs d’État ont dû procéder à des réaménagements qui vont bouleverser la feuille de route de l’UEMOA notamment en ce qui concerne la création d’une nouvelle monnaie. Au cours de la rencontre, les présidents ont décidé de suspendre le pacte de convergence qui était l’élément moteur vers le projet de création d’une nouvelle monnaie.

Sauver l’économie

La priorité est de permettre la survie des économies des pays de l’UEMOA pendant et après le Coronavirus. Suspendre le plan de Convergence qui avait été enclenché va ralentir la processus de création de la monnaie unique qui devait s’appuyer sur ce critère. Pour rappel, la création d’une monnaie unique avait été plusieurs fois reportée par les chefs d’états de la sous région. Ces dernières années le dossier est revenu sur la table et l’année 2020 devait connaître la naissance de la monnaie dont le nom avait été dévoilé récemment. Nul ne sait quand est ce que la pandémie sera maîtrisée totalement. Se dirige t-on vers un scénario où l’UEMOA va mobiliser toutes les ressources afin de soutenir les Etats Membres dans la lutte contre le Coronavirus?

Durant la visioconférence, les chefs d’Etats ont indiqué que les mesures urgentes et les plans de riposte sont évalués à environ 5 285 milliards de francs CFA (8 milliards d’euros) pour l’ensemble des 08 pays membres de l’UEMOA. Selon les représentants de la partie ivoirienne, ce fond d’urgence est destiné à limiter l’impact de la crise sanitaire sur les populations, l’emploi et le secteur productif.

lanouvelletribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut