vendredi 18 septembre 2020
Accueil / Mines & Energies / UEMOA : LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A CONNU UN ACCROISSEMENT DE 1,9% EN MAI 2020

UEMOA : LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A CONNU UN ACCROISSEMENT DE 1,9% EN MAI 2020

UEMOA : LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A CONNU UN ACCROISSEMENT DE 1,9% EN MAI 2020

«L’INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE, CORRIGÉ DES VARIATIONS SAISONNIÈRES (CVS), A ROMPU AVEC LA TENDANCE BAISSIÈRE, AVEC UN ACCROISSEMENT DE 1,9% EN MAI 2020, APRÈS UN REPLI DE 2,9% EN AVRIL DERNIER ».

L’information émane de la Bceao dans sa Note mensuelle de conjoncture économique de mai 2020. Selon le document, l’orientation de l’activité industrielle est le reflet de la hausse notée au niveau de la production d’énergie et des activités extractives, ainsi que le redressement de l’industrie manufacturière.

La même source explique que la hausse de la production d’énergie (+4,7% en mai contre -1,1% en avril) est en liaison avec la hausse observée au Mali, au Bénin, au Niger, au Togo et au Sénégal. La baisse de la production d’énergie en Côte d’Ivoire et au Burkina a atténué la tendance.

Le rythme d’augmentation des activités extractives s’est également accru, en lien avec la bonne tenue de l’extraction d’or en Côte d’Ivoire et au Sénégal, ainsi que du pétrole brut et des minerais d’uranium au Niger.

Le redressement des activités manufacturières est attribuable essentiellement à la hausse des produits pétroliers raffinés (Côte d’Ivoire, Niger et Sénégal), de produits de l’édition et de l’imprimerie (Guinée-Bissau, Mali et Niger), de textiles (Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Niger et Togo) et de produits métallurgiques de base (Côte d’Ivoire, Mali et Togo).

Cette tendance a été amoindrie par le repli de produits à base de tabac (Burkina, Côte d’Ivoire et Sénégal), de produits alimentaires et boissons dans tous les pays de l’Union, à l’exception du Burkina et de la Côte d’Ivoire, et de caoutchouc et matières plastiques au Bénin et au Sénégal.

«La hausse de la production industrielle est notée dans trois pays de l’Union (Côte d’Ivoire, Guinée Bissau et Sénégal). La baisse, de moindre ampleur, observée dans les autres Etats a exercé un effet modérateur. En glissement annuel, la production industrielle a baissé de 6,8% en mai 2020, après une réalisation de -8,7% en avril 2020, tirée essentiellement par la fabrication des produits alimentaires et boissons, de produits chimiques et de l’or, ainsi que de pétrole brut et gaz naturel », précise la Bceao. Cette tendance a été atténuée par la bonne tenue de la production de textiles et des minerais d’uranium.

Par pays, la baisse de la production, d’une année à l’autre, est observée dans l’ensemble des pays de l’Union, à l’exception du Mali et du Togo.

bamada

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut