mercredi 16 juin 2021
Accueil / Finances / UEMOA : Progression de 8,5% de la production industrielle en mars

UEMOA : Progression de 8,5% de la production industrielle en mars

UEMOA : Progression de 8,5% de la production industrielle en mars

La production industrielle dans les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA)a progressé de 8,5% en glissement annuel au cours du mois de mars 2021 contre 5,4% le mois précédent, selon les données de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) basée à Dakar.

Les services de l’Institut d’émission lient cette situation avec la bonne tenue du rythme de progression de la production dans les secteurs pétrolier et textile. Il faut souligner que depuis le mois de janvier 2021 (+2,7%), la production industrielle est en constante progression.

Concernant l’indice du chiffre d’affaires dans le commerce, il a aussi progressé de 5,8%, sur un an, en mars 2021, après une hausse de 1,4% le mois précédent, en rapport avec l’accroissement des ventes de produits pétroliers, des équipements électroménagers et des matériaux de construction.

De même, l’indice du chiffre d’affaires dans les services marchands s’est accru de 13,1% au cours du mois sous revue, après une augmentation de 9,4% au mois de février 2021.

De son côté, l’indice des services financiers connait une évolution de 8,8% après 8,7% au mois de février 2021.

Pour ce qui est de l’indicateur du climat des affaires qui synthétise les opinions des chefs d’entreprise sur la conjoncture, la BCEAO indique qu’il est ressorti en hausse de 1,2 point au mois de mars 2021 par rapport au mois précédent avec des niveaux respectifs de 102,1 et 100,9. « Cette évolution traduit l’augmentation des carnets de commande et l’amélioration de la situation de trésorerie des entreprises », souligne la BCEAO.

A part le Mali (98,2), l’indice a progressé dans tous les pays de l’UEMOA. Par ordre d’importance, le Burkina et la Côte d’Ivoire ont les indices le plus élevés (103,4), suivis de la Guinée Bissau (102,9), du Sénégal (102,2), du Niger (100,8), du Bénin (100,6) et du Togo (100). Selon l’institut d’émission, cette situation reflète la perception d’une évolution favorable de la conjoncture économique par les chefs d’entreprise.

 

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut