jeudi 26 novembre 2020
Accueil / Développement / Uemoa : Regain de dynamisme de l’activité économique au mois de juillet 2020

Uemoa : Regain de dynamisme de l’activité économique au mois de juillet 2020

Uemoa : Regain de dynamisme de l’activité économique au mois de juillet 2020

Les indicateurs récents de la conjoncture font ressortir un regain de dynamisme de l’activité économique au titre du mois de juillet 2020, du fait de la conjoncture favorable au niveau des secteurs de la production industrielle, des activités commerciales et des services marchands non financiers. L’information émane de la Bceao dans sa « Note Mensuelle de Conjoncture économique – Juillet 2020 ». Elle révèle toute de même que les baisses notées au Mali, au Sénégal, au Niger et en Côte d’Ivoire ont exercé un effet modérateur.

Uemoa : Regain de dynamisme de l’activité économique au mois de juillet 2020
« Les indicateurs récents de la conjoncture font ressortir un regain de dynamisme de l’activité économique au titre du mois de juillet 2020, du fait de la conjoncture favorable au niveau des secteurs de la production industrielle (+5,1% contre +2,4% en juin), des activités commerciales (+6,8% contre +11,5%) et des services marchands non financiers (+3,9% tout comme en juin) », informe la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) dans  « Note mensuelle de conjoncture » consacrée au mois de juillet 2020.

Cette situation, explique l’institution pilotée par le gouverneur Tiémoko Meyliet KONE, s’explique par l’assouplissement des mesures de restrictions prises par les Etats pour contenir la propagation de Covid-19, ainsi que des retombées des efforts de soutien des Etats et de la Bceao. En effet, argue-t-elle, le taux de croissance des activités hors secteurs primaire et administrations s’établirait à+1,8% après une réalisation de +4,1% en juin 2020.

A l’en croire, la hausse de l’activité dans les secteurs susvisés a été atténuée par la poursuite du repli au niveau des bâtiments et travaux publics (-3,5% contre -3,6%) et la baisse intervenue au niveau de l’intermédiaire financière (-4,2% contre +2,7%). Aussi, la Bceao indique que les performances, d’un mois à l’autre, sont localisées au Bénin (+9,6% contre +2,0%), au Togo (+4,7% contre +5,5%), au Burkina (+3,1% contre +5,4%) et en Guinée-Bissau (+0,1% contre -3,0%).Elle souligne tout de même que les baisses notées au Mali (-6,8% contre +9,4%), au Sénégal (-5,3% contre +4,8%), au Niger (-0,7% contre +3,3%) et en Côte d’Ivoire (-0,5% contre +14,0%) ont exercé un effet modérateur.

« Par rapport à la même période de l’année passée, les activités hors secteurs primaire et administrations baissent de 1,1% en juillet, après une réalisation de -1,7% en juin », martèle la banque centrale. Qui ajoute dans la foulée que sur les sept premiers mois de l’année, l’activité économique hors secteur primaire et administrations recule de 0,4% par rapport à la même période de l’année passée. « La hausse de 4,0% du premier trimestre n’a pas suffi pour compenser les baisses intervenues depuis l’apparition de la pandémie », conclut la « Note mensuelle de conjoncture économique de Juillet 2020 » de la Bceao.

leral.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut