vendredi 15 novembre 2019
Accueil / Finances / UMOA : 1431,9 milliards de FCFA de prêts alloués par les SFD à fin juin 2019

UMOA : 1431,9 milliards de FCFA de prêts alloués par les SFD à fin juin 2019

UMOA : 1431,9 milliards de FCFA de prêts alloués par les SFD à fin juin 2019

L’encours des crédits alloués par les Systèmes financiers décentralisés (SFD) de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) s’est établi à 1.431,9 milliards de FCFA (2,147 milliards d’euros) au deuxième trimestre 2019, selon les données établies par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Par rapport à la même période de 2018, cet encours s’est accru de 12,4%. Cette hausse a été notée au Mali (+16,4%), au Burkina (+14,0%), au Sénégal (+14,0%), en Côte d’Ivoire (+13,8%), au Togo (+11,6%) et au Bénin (+5,1%). En revanche, l’encours des financements a diminué de 44,8% et de 4,9%, respectivement en Guinée-Bissau et au Niger.

L’encours moyen des prêts par bénéficiaire a augmenté, en ressortant à 96.062 FCFA à fin juin 2019 contre 84.839 FCFA une année auparavant.

Selon la BCEAO, pour l’ensemble du secteur, l’encours des crédits représente 6,7% des créances consenties par les établissements de crédit de l’UEMOA.

Concernant le montant des dépôts collectés par les SFD, il s’est élevé à 1.441,5 milliards de FCFA contre 1.307 milliards de FCFA au 30 juin 2018t, soit une hausse de 10,3%. Cette progression est enregistrée au Mali (+16,4%), au Togo (+14,2%), en Côte d’Ivoire (+14,1%), au Sénégal (+10,5%), au Bénin (+5,4%), au Burkina (+3,4%) et au Niger (+1,2%). Néanmoins, une baisse de -33,7% a été relevée en Guinée- Bissau.

Le montant moyen de l’épargne par client s’est fixé à 96.710 FCFA à fin juin 2019 contre 87.031 FCFA au titre du deuxième trimestre 2018.

Pour l’ensemble des SFD de l’UMOA, l’épargne recueillie représente 5,6% de la totalité des dépôts détenus par les établissements de crédit de la zone.

Durant la période sous revue, l’institut d’émission signale que  16 institutions de microfinance étaient sous administration provisoire : 5 au Bénin, 3 au Niger, 2 au Burkina, 2 au Sénégal, 2 au Togo, une en Côte d’Ivoire et une au Mali.

Le nombre de SFD dans l’UMOA est de 507 unités à fin juin 2019. Quant à l’accès des populations aux services financiers fournis par les institutions de microfinance, elle a légèrement diminué de 0,7% en glissement annuel, avec un nombre de bénéficiaires de ces services qui est ressorti à 14.905.761 sur la période sous revue.

De son coté, le nombre de points de services est évalué à 4.893, soit une diminution de 2,7% par rapport à fin juin 2018.

Une évolution relativement favorable à l’inclusion financière est notée par la BCEAO, avec un taux brut de dégradation du portefeuille qui s’est légèrement inscrit en baisse, ressortant à 7,4% contre 8,9% à fin juin 2018, pour une norme généralement admise de 3% dans le secteur.

Albert Savana
financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut