samedi 05 décembre 2020
Accueil / Finances / UMOA : La BCEAO maintient inchangés ses taux directeurs à 2% et 4%

UMOA : La BCEAO maintient inchangés ses taux directeurs à 2% et 4%

UMOA : La BCEAO maintient inchangés ses taux directeurs à 2% et 4%

A l’instar de toutes les banques centrales de la planète, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) adopte depuis l’apparition de la pandémie de la Covid-19 dans l’UEMOA à partir du mois de mars dernier, une politique monétaire ultra accommodante. Cette dernière est destinée à garantir le financement de l’activité économique, en dépit des mesures restrictives prises par les Etats membres pour freiner la propagation du virus.

Cette politique s’est matérialisée, dans un premier temps, par la fixité à 2,5% en avril du principal taux d’injection de liquidité de l’institution d’émission monétaire, avant de l’abaisser, le 24 juin 2020, à 2%, son plus faible niveau jamais atteint.

Parallèlement, le taux d’intérêt de prêt marginal qui est le taux au jour le jour auquel la Banque centrale prête des liquidités aux banques commerciales, a été aussi fixé à 4,50% puis ramené à 4%.

Le but de cette mesure consiste pour la BCEAO à mettre à la disposition des banques la liquidité correspondante à leurs besoins et au-delà, la liquidité correspondante au déficit de financement de l’économie du fait de la pandémie.

Réuni ce 21 septembre 2020 en visioconférence pour évaluer l’impact de cette politique monétaire expansionniste sur la stabilité des prix dans la région, le Comité de politique monétaire a décidé de maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité à 2% et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal à 4%.

La Banque centrale justifie, entre autres, cette décision par le fait que l’inflation établie à 1,7% dans l’espace au cours du deuxième trimestre 2020, est attendue à 1,8% en 2020 et à 2% en 2021 ; un niveau conforme à la fourchette cible (entre 1% à 3%) définie pour la mise en œuvre de la politique monétaire de l’Union.

S’agissant du coefficient de réserves obligatoires qui est le taux applicable aux dépôts des banques qu’elles doivent déposer à la Banque centrale, il demeure inchangé à 3%.

sikafinance

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut