jeudi 19 septembre 2019
Accueil / International / Un dirigeant d’Alibaba s’offre le club de basket des Brooklyn Nets pour 3,5 milliards de dollars

Un dirigeant d’Alibaba s’offre le club de basket des Brooklyn Nets pour 3,5 milliards de dollars

Un dirigeant d’Alibaba s’offre le club de basket des Brooklyn Nets pour 3,5 milliards de dollars

Le cofondateur et vice-président exécutif du groupe Alibaba, Joe Tsai, va devenir le plein propriétaire de la franchise new-yorkaise de NBA, pour un montant record aux Etats-Unis tous sports confondus. L’opération comprend le rachat de l’enceinte des Nets, la Barclays Arena.

Les Brooklyn Nets vivent décidément un été agité. Après avoir recruté les stars de la NBA Kevin Durant et Kyle Irving à la faveur de contrats « max » (ils toucheront à eux deux plus de 300 millions de dollars de salaire sur quatre ans), c’est la franchise de basket new-yorkaise elle-même qui change de main. Le cofondateur et vice-président exécutif du groupe Alibaba, Joe Tsai, va en devenir le plein propriétaire pour un total de 3,5 milliards de dollars – montant record aux Etats-Unis, tous sports confondus.

L’opération s’est jouée en deux temps. Il y a un an, le milliardaire avait déjà racheté 49 % des parts au magnat russe Mikhail Prokhorov pour 1 milliard de dollars. Il disposait depuis d’une clause d’exclusivité, valable jusqu’à la saison 2021-2022, lui permettant de prendre le contrôle de la totalité du capital.

Le montage comprend la dette et surtout la Barclays Arena, l’enceinte des Nets, dans New York – un argument de poids pour la NBA, qui préfère que les propriétaires de ses franchises possèdent également les stades dans lesquels évoluent leurs équipes à domicile. L’annonce de la confirmation de l’opération doit être faîte ce vendredi, selon Bloomberg.

Tournant

L’opération marque un premier tournant pour les Nets avec le départ du patron de la franchise, Brett Yormak, grand artisan du retour au premier plan de l’équipe de Brooklyn avec la qualification la saison dernière pour les playoffs, une première depuis quatre ans.

Joe Tsai, un ancien avocat de Sullivan & Cromwell dont la fortune est estimée à 10,3 milliards de dollars par Bloomberg, est l’un des 18 « cofondateurs » d’Alibaba. Né à Taiwan mais de nationalité canadienne, il a rencontré Jack Ma en 1999, à l’orée de la croissance exponentielle que connaît depuis le géant chinois du e-commerce.
Des parts dans Ofo et Magic Leap

Partagé entre les Etats-Unis, où il a été diplômé de Yale, et la Chine, où il a bâti sa carrière professionnelle, Joe Tsai suit le même chemin que les nombreux milliardaires chinois qui investissent dans le sport et les médias.

Le football, en particulier, connaît un véritable engouement : Aston Villa, West Bromwich Albion, le Milan AC et l’Inter Milan sont notamment détenus par des propriétaires chinois. Derrière Mediapro, le groupe espagnol qui a repris l’an dernier les droits TV de la Ligue 1 , se cache aussi le fonds Orient Hontai Capital, basé à Pékin.

Joe Tsai a parallèlement participé en 2016 au tour de table de 800 millions de dollars bouclé par Magic Leap, et a investi dans l’étoile déchue du vélopartage , la start-up chinoise Ofo. Côté sportif, il a mené la série A bouclée en 2017 par la Premier Lacrosse League, une ligue professionnelle de crosse qui a fait ses débuts en 2019. Le milliardaire a pratiqué cette discipline amérindienne très populaire aux Etats-Unis durant ses années à Yale.

Basile Dekonink
lesechos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut