Accueil / Finances / Un dirigeant de Standard Chartered va quiter son poste pour se lancer dans le private equity

Un dirigeant de Standard Chartered va quiter son poste pour se lancer dans le private equity

Un dirigeant de Standard Chartered va quiter son poste pour se lancer dans le private equity

Bob Edward Diamond Junior, ex-directeur général du groupe Barclays ne sera plus l’unique ancien haut responsable de grande banque occidental à parcourir le continent africain avec un véhicule d’investissement privé. Viswanathan Shankar (photo), qui est encore le directeur général de Standard Chartered Bank pour l’Europe, l’Afrique, l’Amérique et le Moyen –Orient, a présenté sa démission qui sera effective dès la fin du mois de juin prochain.

M. Shankar dont le poste était basé à Dubaï aujourd’hui devenu un hub économique et financier avec influence sur l’Afrique et le Moyen Orient, n’ira pas au chômage ou à la retraite. Il a déclaré selon des propos rapportés par des médias de la région, qu’il se lancerait dans un vieux rêve de toujours, la mise en place et la gestion d’un fonds d’investissement privé.

« J’ai passé une grande partie de ma carrière de banquier sur le développement des entreprises. Quand je suis arrivé à la Standard Chartered nous n’avions pas de département de la finance d’entreprise, nous ne faisions pas de financement de projets ou le business de fusions & acquisitions (…) . J’ai eu la possibilité de construire ces entreprises sous le couvert de la stabilité qu’offrait la banque, maintenant je pense qu’il est temps de construire en dehors de cette couverture », a déclaré M. Shanka.

Ce fonds aura pour rayon d’action l’Asie, le Moyen-orient et l’Afrique. Son promoteur ambitionne de mobiliser jusqu’à 1 milliard $, avec un premier fonds de départ attendu avant la fin de l’année 2015. « Les données démographiques, la croissance économique, la demande croissante des consommateurs et l’amélioration de la gouvernance sont des facteurs qui vont aider les entrepreneurs en Afrique. Je suis très optimiste sur les opportunités de la région », a-t-il fait savoir, parlant spécifiquement de l’Afrique.

Toutefois si le futur ex-haut dirigeant du groupe Standard Chartered Bank veut lui aussi suivre le chemin du private equity, sa stratégie et ses objectifs, ne seront pas ceux de procéder à des acquisitions complètes comme cela est aujourd’hui le cas pour Atlas Mara, fondé par Bob Diamond. Même s’il ne sera pas non plus un fonds de démarrage ou de capital risque, son objectif sera de venir en appui à des entreprises solidement implantées, et qui auront besoin d’une bonne expertise technique et d’un appui financier ciblé, pour progresser rapidement ou doper ses performances.

Une donnée non dévoilée est celle de savoir si au terme de son intervention, la stratégie de sortie sera de céder la participation à d’autres investisseurs privés, ou dans le cadre d’une offre publique de vente. Pour les chances de réussite de son initiative, les personnes proches du monde de la finance et qui ont travaillé avec Viswanathan Shankar lui reconnaissent une grande efficacité et un carnet d’adresse important, tant en Afrique qu’au Moyen Orient et en Asie.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut