Accueil / Finances / Une fin d’année sous haute tension !

Une fin d’année sous haute tension !

Une fin d’année sous haute tension !

Ce n’est un secret pour personne, la Réserve fédérale américaine (Fed) relèvera ses taux directeurs au mois de décembre. Et pour cause, selon le programme FedWatch du CME Group, les probabilités d’un resserrement des conditions financières au mois de décembre sont proches de 100 %.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont progressé au mois d’octobre en raison de la hausse des loyers et des frais de santé. En effet, selon le département du Travail, l’indice des prix à la consommation (CPI) a gagné 0,4% le mois dernier et 1,6% en rythme annualisé. Par ailleurs, l’indice Core CPI (inflation de base), qui exclut les prix de l’énergie et des produits alimentaires, a progressé de 0,1% au mois d’octobre et de 2,2% sur un an. Dans le même temps, la croissance de l’activité économique dans le nord-est des Etats-Unis a ralenti au mois de novembre. En effet, l’indice Philly Fed est ressorti inférieur aux attentes à 7,6, contre 9,7 au mois d’octobre. Enfin, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué de 19.000 à 235.000 inscrits pour la semaine terminée au 12 novembre.

Par ailleurs, Janet Yellen, présidente de la Fed, a déclaré jeudi dernier que son institution pourrait relever ses taux d’intérêt dans un avenir « relativement proche ». Selon la présidente de la Fed, « Les éléments que nous avons constatés depuis notre réunion en novembre sont cohérents avec notre anticipation d’un renforcement de la croissance, d’une amélioration du marché de l’emploi et d’une inflation en hausse ». Néanmoins, Janet Yellen a indiqué que la Réserve fédérale se tenait prête à réajuster ses prévisions en fonction des décisions prises par l’administration de Donald Trump. En outre, la Fed d’Atlanta a indiqué au travers de son modèle GDPNow que l’économie américaine devrait connaître une croissance de 3,6% au quatrième trimestre.

Sur les marchés actions, les indices européens évoluent de plus en plus en territoire négatif en raison du contexte politique italien. Et pour cause, les marchés craignent un renversement du gouvernement de Matteo Renzi, président du Conseil italien, le 4 décembre prochain. Outre le contexte politique, le secteur bancaire italien fait état de 356 milliards d’euros de créances douteuses et les rendements de la dette italienne sont en hausse depuis plusieurs semaines.

Représentation technique de la paire EURUSD, en D1


Sur le plan technique, la paire EURUSD (Fiber) accuse un repli de 4,18% depuis le début du mois de novembre. Au regard du critère Ichimoku, le Fiber évolue en tendance baissière en unité de temps journalière (D1) car les prix sont capés par le nuage Kumo, la Tenkan (courbe mauve) et la Kijun (courbe verte). Dans le même temps, la Lagging-Span (courbe bleue) est orientée à la baisse et fluctue sous les prix. Dans ce contexte, nous avons un biais vendeur sur l’actif et pensons qu’il devrait renouer avec le niveau de 1,0523 dollar pour 1 euro à court terme. Cependant, nous avons un biais acheteur à moyen/long terme et sommes convaincus que l’actif retrouvera le niveau de 1,1070 dollar.

Kalil DJEBALI
investir.lesechos

Aller en haut