Accueil / Finances / Une hausse des provisions pour impayés, occasionne la première perte pour Axa Crédit…

Une hausse des provisions pour impayés, occasionne la première perte pour Axa Crédit…

Une hausse des provisions pour impayés, occasionne la première perte pour Axa Crédit…

Une hausse des provisions pour impayés, occasionne la première perte pour Axa Crédit Maroc en 6 ans

2015 a été une année difficile pour Axa Crédit Maroc qui, malgré un Produit Net Bancaire (PNB) de 129 millions de dirhams marocains, en hausse de 4,7%, a aussi connu une hausse plus importante encore (5,7%) de ses charges générales d’exploitation à 75,7 millions de dirhams, dégradant ainsi son coefficient d’exploitation de 0,6 points de base supplémentaire à 58,5%

Pourtant, dans un contexte de reprise du marché avec une croissance de 5%, la production nette d’AXA Crédit a progressé sur la période de 16%. Une performance que l’entreprise explique par « l’impulsion de la stratégie de diversification de la société et des synergies réalisées avec AXA Assurance Maroc ». Dans ces conditions, le Revenu Brut d’exploitation s’est accru de 3% à 53,6 millions de dirhams.

Mais face à la montée du niveau d’impayés, le coût du risque du portefeuille clients s’est dégradé. Cette situation a conduit à la constitution de provisions pour risque de 38 millions de dirhams, supérieurs à celui de l’exercice 2014. Dans ces conditions, le résultat net est ressorti déficitaire à -19,9 millions de dirhams contre un bénéfice net positif de 20 millions de dirhams en 2014, en conformité au profit warning préalablement publié par la société

C’est la première fois en 6 ans qu’Axa Crédit Maroc entre dans la zone des pertes. L’entreprise a pourtant connu un premier semestre plus positif, avec un résultat net au 30 juin 2015 qui était de 9,1 millions de dirhams et un volume de dotation aux provisions de seulement 15,9 millions de dirhams (16,2 millions de dirhams au 30 juin 2014. Sur la bourse de Casablanca les réactions se font encore attendre. La journée de jeudi 31 mars a été marquée exclusivement par les ordres de vente, bien qu’en faible quantité

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut