Accueil / Auto & Transports / Une nouvelle ligne maritime entre la Tunisie et la Russie

Une nouvelle ligne maritime entre la Tunisie et la Russie

Une nouvelle ligne maritime entre la Tunisie et la Russie

La Maison de l’Entreprise a abrité, lundi, une journée d’information portant sur le lancement de la ligne maritime directe ente la Tunisie et la Russie.

Organisée conjointement par le Centre de promotion des exportations (Cepex) et la Compagnie tunisienne de navigation (CTN), cette manifestation s’est déroulée en présence du ministre du Transport Anis Ghedira, du ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Ladhari et du secrétaire d’Etat au transport, Hichem Ben Ahmed.

Une recommandation concrétisée

Devant un parterre composé principalement de représentants d’entreprises exportatrices, de transit et de transport, Aziza Hatira, Pdg du Cepex, a précisé, dans son allocution de bienvenue, qu’il s’agit de la concrétisation d’une recommandation faite par les exportateurs, le 16 janvier dernier. «Nous déployons l’effort qu’il faut pour soutenir les exportateurs tunisiens dans leurs activités et pour développer davantage le volume de nos exportations», a-t-elle ajouté.

«C’est une ligne qui aura un impact direct sur l’activité économique et sur les échanges commerciaux entre les deux pays amis», a expliqué, de son côté, le ministre du Transport, ajoutant qu’une attention particulière sera accordée à cette ligne pour l’entourer de toutes les conditions de réussite. «C’est une ligne directe qui fera son premier départ le 2 novembre prochain à partir du port de Sfax pour atteindre, en 5 jours au lieu de 10, le port de Novorossisk, en Russie, et retourner en Tunisie via le port de Haydar Bacha en Turquie», a-t-il ajouté.

Un exemple de PPP

Ali Ben Belgacem, Pdg de la CTN, a mis en relief le partenariat entrepris avec un armateur tunisien privé, spécialisé dans le transport des conteneurs et qui met à la disposition de la compagnie nationale ses conteneurs frigorifiques. «C’est un exemple réussi de partenariat public-privé (PPP)», a-t-il insisté, en exprimant son entière satisfaction de cette expérience et en formant l’espoir qu’elle aura des retombées bénéfiques sur l’économie nationale dans son ensemble.

Présentant quelques explications pratiques relatives à la charge du premier convoi (60 conteneurs de 20 pieds) et au seuil de la rentabilité de l’export (110 conteneurs de 20 pieds), le Pdg de la CTN a précisé que cette ligne transportera les produits agricoles et agroalimentaires, le marbre et les carreaux, ainsi que la poterie et la porcelaine.

L’exportation : une priorité

Pour sa part, le ministre de l’Industrie et du Commerce a souligné l’importance accordée à l’exportation dans la stratégie gouvernementale. «Elle constitue une priorité pour le gouvernement qui ne cesse de soutenir les secteurs de production en leur accordant des subventions pouvant atteindre les 50% du coût du transport de leurs chargements à l’export», a-t-il expliqué, en ajoutant que l’objectif est désormais d’encourager les opérateurs tunisiens à pénétrer de nouveaux marchés, à l’instar de celui de la Russie qu’il a qualifié de prometteur. «Il est de notre devoir d’éliminer tous les obstacles sur la voie de la pénétration de ce marché», a encore dit le ministre.

Certains participants ont soulevé, entre autres questions, ceux du coût du chargement et du service multimodal, du retard accusé dans le paiement des subventions et de la certification des produits agricoles de la part du ministère de l’Agriculture. Ils ont suggéré, par ailleurs, la mise en œuvre du contrat de partenariat signé entre la CTN et son homologue libyenne, le lancement d’une campagne d’information sur la nouvelle ligne Tunisie-Russie à l’échelle africaine et l’ouverture d’une ligne similaire desservant les pays du Golfe.

«La pérennité de la Ligne maritime Tunisie-Russie demeure tributaire de l’effort que fourniront les entreprises exportatrices pour respecter leurs engagements vis-à-vis de leurs futurs clients», a déclaré en conclusion le ministre du Transport.

Wajdi Msaed / kapitalis.com

Aller en haut