jeudi 21 janvier 2021
Accueil / Développement / UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE LA BAD POUR L’AFRIQUE DE L’OUEST

UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE LA BAD POUR L’AFRIQUE DE L’OUEST

UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE LA BAD POUR L’AFRIQUE DE L’OUEST
La Banque africaine de développement (BAD) a lancé une nouvelle stratégie d’intégration régionale de l’Afrique de l’Ouest pour la période 2020-2025 en mettant l’accent sur la résilience des infrastructures transfrontalières et le développement des entreprises régionales.
Cette stratégie a été lancée le 26 novembre, au cours d’un séminaire virtuel, qui a réuni des représentants de la Banque, des Communautés économiques régionales et des pays membres, a appris l’APS.
Selon un communiqué, ‘’le nouveau Document de stratégie d’intégration régionale de l’Afrique de l’Ouest (DSIR-AO) 2020 2025, avait été approuvé le 28 mai dernier par le Conseil d’Administration du Groupe de la Banque’’.
Il ajoute que la stratégie d’intégration ‘’souligne l’abondance des ressources, la diversité et les opportunités de la région tout en pointant ses défis socio-économiques’’.
Selon le document, ‘’les deux grandes priorités consisteront à améliorer la résilience des infrastructures transfrontalières et à soutenir le développement des entreprises régionales’’.
La même source explique qu’il ‘’s’agira aussi de favoriser le développement du commerce intrarégional et l’intégration financière en Afrique de l’Ouest’’.
Selon le communiqué, la présentation de la stratégie a permis de mieux comprendre les ambitions de la Banque en matière d’intégration dans la zone.
Il indique que la Banque prévoit de financer sur cette période 35 projets d’une valeur totale de 3,5 milliards d’UC (environ 4,94 milliards de dollars). Ces projets concernent notamment les infrastructures de transport et technologiques mais également l’énergie en renforçant la résilience climatique.
Le communiqué souligne que le nouveau document s’appuie sur les succès et les enseignements de la précédente stratégie (2011 2017).
Il met également en évidence les domaines d’intervention prioritaires de la Banque qui sont en phase avec les objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), les objectifs de développement durable, la Vision 2020 de la CEDEAO et les accords mondiaux sur le changement climatique.
aps.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut