vendredi 07 mai 2021
Accueil / Energie / Une startup britannique transforme du dioxyde de carbone en protéines pour nourrir les animaux

Une startup britannique transforme du dioxyde de carbone en protéines pour nourrir les animaux

Une startup britannique transforme du dioxyde de carbone en protéines pour nourrir les animaux

Les préoccupations environnementales liées aux émissions de carbone poussent la majorité des entreprises du secteur pétrolier à investir davantage dans des projets bas carbone. Après le solaire, Total se positionne sur la transformation du COen protéines pour nourrir les animaux.

La startup britannique Deep Branch qui capte des émissions de CO2 pour produire de la nourriture pour les animaux, vient d’annoncer qu’elle a obtenu un financement de 8 millions d’euros pour développer ses activités. Parmi ses bailleurs de fonds, on peut citer le géant français Total.

Le financement vise notamment à mettre à l’échelle la technologie de Deep Branch qui s’attend à mobiliser au total, jusqu’à 13 millions d’euros, avec d’autres éventuels partenaires comme Barclays Sustainable Impact Capital.

Deep Branch utilise un processus de fermentation similaire à la vinification à la différence que les microorganismes se nourrissent de CO₂ et d’hydrogène au lieu de sucres. Le résultat est un produit à 70 % de protéines appelé Proton qui peut remplacer les aliments conventionnels pour le bétail tels que la farine de poisson et le soja. La société affirme que son procédé produit 90 % d’émissions de carbone en moins que celles qui auraient été générées par les méthodes agricoles traditionnelles.

« Nous pouvons être compétitifs en termes de prix avec ces ingrédients sans être dangereux pour la planète […]. Non seulement c’est un moyen de produire des protéines sans qu’il y ait besoin de terres agricoles, de déforestation ou de surpêche, mais aussi parce que l’empreinte carbone totale de ce produit est extrêmement faible. », a déclaré Peter Rowe, directeur général de Deep Branch.

 

Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut