Accueil / Auto & Transports / Une stratégie de développement des secteurs du tourisme…

Une stratégie de développement des secteurs du tourisme…

Une stratégie de développement des secteurs du tourisme…

Une stratégie de développement des secteurs du tourisme et du transport aérien en Afrique.

La mise en œuvre d’une stratégie pour le renforcement du flux touristique et le développement du tourisme de santé et de shopping destinés au marché africain, outre l’ouverture des lignes aériennes directes vers le continent africain, telles sont les principales recommandations sur lesquelles a débouché une réunion tenue samedi au siège des affaires étrangères.

Les participants ont également souligné le besoin de développer l’infrastructure de base, d’améliorer la qualité de l’accueil à l’aéroport international Tunis-Carthage et de promouvoir l’investissement bilatéral et multilatéral avec les pays africains. La réunion a été l’occasion de discuter la question de l’annulation des visas en faveur des pays africains et de la création d’un cercle de réflexion commun pour assurer le suivi de ces recommandations.

L’objectif de cette réunion préparatoire, selon le secrétaire d’Etat chargé des affaires arabes et africaines, Touhami Abdouli, est d’esquisser les grands traits de la stratégie visant à développer les relations tuniso-africaines et à jeter les bases d’une coopération et d’un partenariat gagnant-gagnant.

Abdouli a précisé, à l’agence TAP, que les recommandations auxquelles a abouti cette réunion seront introduites dans le plan d’action tuniso-africain qui sera lancé début septembre 2015.

La ministre du tourisme et de l’artisanat Salma Elloumi Rekik a affirmé que la Tunisie se préoccupait depuis une décennie de l’Afrique qui représente pour elle un marché prometteur. Elle s’est déclarée étonnée de l’appel adressé par la Grande Bretagne à ses ressortissants de quitter la Tunisie, mais les autorités locales demandent toujours à ce pays d’annuler cette décision.

Les participants ont jeté la lumière au cours de cette réunion sur le besoin de renforcer les représentations diplomatiques tunisiennes en Afrique (8 ambassades dans 54 pays contre 21 ambassades pour le Maroc), de réduire les délais d’obtention des visas (3 semaines) et de consolider le nombre de vols aériens (5 vols vers l’Afrique contre 32 pour le Maroc).

La réunion a été marquée par la présence du ministre du transport, de la PDG de Tunisair et des représentants des ministères de la santé et de l’enseignement supérieur, de l’UTICA et des différentes structures professionnelles du tourisme.

directinfo.webmanagercenter.com

Aller en haut