Accueil / International / UniCredit: objectifs confirmés après un bénéfice 1T très supérieur aux attentes

UniCredit: objectifs confirmés après un bénéfice 1T très supérieur aux attentes

UniCredit: objectifs confirmés après un bénéfice 1T très supérieur aux attentes

La banque italienne UniCredit a confirmé jeudi ses prévisions 2017, après avoir vu son bénéfice net plus que doubler au premier trimestre, à 907 millions d’euros contre 406 millions un an plus tôt, un chiffre très supérieur aux attentes.

Le consensus de 22 analystes fourni par la banque tablait sur 612 millions d’euros.

Engagée dans une vaste réorganisation visant à solder son histoire passée, UniCredit avait subi une perte nette de 13,6 milliards d’euros au quatrième trimestre, en raison d’éléments non récurrents et de dépréciations.

Jean-Pierre Mustier, qui dirige la banque depuis juillet et qui est à l’origine de cette réorganisation, s’est félicité de ce “premier trimestre prometteur, avec une contribution positive de la part de toutes les lignes d’activités”.

“Nous voyons déjà les premiers -mais tangibles- résultats de notre plan” stratégique, a-t-il noté, en soulignant que le groupe confirmait donc ses objectifs pour 2017, avec notamment un ratio de fonds durs propres (“CET1 fully loaded”) supérieur à 12% à la fin de l’année.

Cet indice, très suivi par les analystes car il mesure la capacité à faire face à des crises, a atteint 11,45% fin mars, après être tombé à 7,54% fin décembre du fait des mesures drastiques engagées. Il était de 10,82% fin septembre.

Dans le cadre de son plan stratégique, UniCredit entend supprimer 14.000 emplois équivalents temps plein (sur 101.000) d’ici fin 2019, céder 17,7 milliards d’euros de créances douteuses et a déjà mené plusieurs cessions d’actifs pour renforcer sa solidité.

La banque a également mené en février une augmentation de capital de 13 milliards d’euros, qui s’est révélée un succès, ayant été souscrite dans sa totalité, malgré un contexte compliqué autour des banques italiennes.

Cette stratégie a été engagée car UniCredit figurait parmi les banques les moins performantes lors de tests de résistance publiés fin juillet par l’Autorité bancaire européenne.

cco/ggy
UNICREDIT
lalibre.be

Aller en haut