lundi 21 septembre 2020
Accueil / Finances / United Bank for Africa : bénéfice net en hausse pour les activités africaines du groupe en 2019

United Bank for Africa : bénéfice net en hausse pour les activités africaines du groupe en 2019

United Bank for Africa : bénéfice net en hausse pour les activités africaines du groupe en 2019

Le groupe bancaire United Bank for Africa (UBA) qui est présidé par le milliardaire et philanthrope nigérian, Tony Elumelu, a connu une hausse des bénéfices générés par ses filiales africaines en 2019, peut-on constater à la lecture des comptes annuels publiés sur le Nigerian Stock Exchange. En effet, le résultat net consolidé des 19 filiales de l’entreprise dans la région a été de 40,8 milliards de nairas (111,4 millions $).

Il est en hausse de 28,7%, comparativement à celui de l’exercice 2018. Il représente aussi 45,8% des bénéfices du groupe financier, contre 40,3% précédemment. Le Ghana est demeuré le marché le plus rentable pour UBA, avec une contribution au bénéfice net de 11 milliards de nairas. La filiale la plus dynamique a été celle de la Côte d’Ivoire où le résultat net est passé de 2,5 milliards de nairas à près de 5 milliards de nairas.

Cette performance africaine peut globalement être mise à l’actif d’une stratégie plus agressive en matière de financement des secteurs public et privé, au sein des économies où le groupe est présent en Afrique hors Nigeria. Aussi bien sur les titres publics que sur les prêts directs à la clientèle, UBA affiche une hausse des encours au terme de l’exercice 2019. On peut toutefois relever qu’un choix ferme a été porté vers le financement de court terme qui évite une longue attente des rémunérations dans l’intermédiation financière.

Ainsi, l’encours des investissements sur les bons du Trésor (obligations du gouvernement remboursables sur moins de 12 mois) a augmenté de 43,6% contre une baisse de près de 23% pour les investissements sur les titres publics à plus d’un an de maturité. De même, l’encours des découverts a progressé de façon plus robuste (34,6%) que celui des prêts à terme (+23,4%) lorsqu’on compare les données de 2018 et 2019.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut