Accueil / Tic & Telecoms / Vensmile K8 : ce surprenant PC de bureau se cache dans un clavier flexible

Vensmile K8 : ce surprenant PC de bureau se cache dans un clavier flexible

Vensmile K8 : ce surprenant PC de bureau se cache dans un clavier flexible

Après le Sirius A, le mini PC d’Ockel qui tient dans le creux de la main, un constructeur chinois propose sa propre conception de l’ordinateur avec un modèle dont tous les composants sont enfermés dans un clavier souple. Son nom : Vensmile K8. Précisons tout de suite que le concept du “PC dans un clavier” n’est pas une nouveauté. Il y a quelques années, Asus concevait, en effet, le Eee Keyboard, que nous avions d’ailleurs testé. Il s’agissait d’un PC enfermé sous un clavier dont le pavé numérique constituait un écran tactile multitâche.

Au lieu d’être rigide, le Vensmile K8 est, quant à lui, souple. En tout cas, son clavier (QWERTY uniquement) l’est et peut donc venir protéger la toute petite unité centrale située sur le côté droit.

Cette unité centrale est surmontée par un grand touchpad (10 points de contact annoncés). Mais, ici pas d’écran intégré ! De ce point de vue, le Vensmile K8 n’est pas aussi élaboré que son ancêtre Asus ! Tout comme ce dernier en son temps, le K8 propose, en revanche, une configuration qui, en l’état, n’est pas taillée pour autre chose que de la bureautique, de la vidéo, du multimédia et du surf sur Internet.

 

Ainsi dans le tout petit boîtier se trouve un processeur Intel Atom x5-Z8300 (famille Cherry Trail) à quatre coeurs, qui ne consomme en moyenne que 2 malheureux watts. C’est lui qui est en charge de faire tourner les applis et Windows 10 (préinstallé) mais aussi d’afficher leurs interfaces via son contrôleur graphique intégré (Intel HD Graphics). Pour l’épauler dans toutes ses tâches, la puce Intel peut compter sur 4 Go de mémoire vive. Quant au stockage, il se fait sur de la mémoire flash eMMC (64 Go) et extensible via un emplacement microSD, disponible sur le côté droit du boîtier. C’est là que se trouve aussi la majeure partie de la connectique : 2 prises USB (USB 2.0 et USB 3.0), la prise casque ou encore le bouton de mise sous tension.

Sur la tranche supérieure, ce sont les sorties vidéo VGA et HDMI qui trônent au côté de la prise d’alimentation (sans doute un petit bloc externe, comme pour les PC portables). Enfin, pour les connexions réseau, il ne faut compter que sur le module Wi-Fi (802.11n maximum), compatible Bluetooth (4.0) dont l’antenne externe est présente sur le côté gauche du petit boîtier. Une antenne à déployer pour une meilleure réception.

Si vous souhaitez tenter l’aventure, sachez qu’il est possible de précommander le K8 sur le site GeekBuying au prix de 200 dollars. Une version moins bien pourvue en mémoire vive (2 Go) et stockage (32 Go) serait également disponible rapidement à un prix encore non communiqué.

Aymeric SIMÉON / 01net.com

Aller en haut