Accueil / Agro / Vin: la production mondiale en baisse en 2016

Vin: la production mondiale en baisse en 2016

Vin: la production mondiale en baisse en 2016

Les aléas climatiques ont fait reculer la production du vin dans le monde cette année 2016. Des intempéries qui ont prévalu dans les zones de grande production, aussi bien en France que dans les pays d’Amérique latine.

Gel, inondations, sécheresse, les vignes cultivées de par le monde ont subi de plein fouet les aléas climatiques. Résultat : 259 millions d’hectolitres de vin seraient produits cette année, d’après les estimations de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Un recul de 5% par rapport à 2015.

En Europe, la situation est toutefois contrastée : l’Italie, moins affectée par la météo, conserve son titre de premier producteur mondial avec 48 millions d’hectolitres de vin. En revanche, les intempéries ont eu raison du vignoble français qui enregistre une baisse de 12% de la production. Et puis, l’Espagne voit ses volumes légèrement augmenter.

A la hausse, également, la production aux Etats-Unis, qui gardent sa place de quatrième producteur avec 22 millions d’hectolitres vinifiés.

Les productions argentine, chilienne et brésilienne accusent un net recul en raison des pluies. L’Afrique du Sud aura également produit moins de vin, en raison cette fois-ci d’une sécheresse prolongée. En revanche, 2016 aura été une belle année pour l’Australie, elle a été épargnée par les incendies. Les viticulteurs de la Nouvelle-Zélande voisine ne font pas la grimace non plus.

rfi

Aller en haut